Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La traditionnelle fête de Dipri a eu lieu le mercredi 13 mai 2015 à Sahuyé, village de la sous-préfecture de Gomon et situé au PK 81 km sur l’axe Abidjan- N’Zianouan.

Et comme de tradition, elle a débuté la veille par une visite au cimetière où les fils aînés ont sacrifié au rituel de la libation. Ils récitaient des litanies dans lesquelles les membres de chaque famille ont été confiés à leurs parents défunts. Il est généralement fait appels aux mânes des ancêtres pour sauver, aider ou intercéder pour améliorer le sort des membres de chaque fils présents au cimetière. De retour du cimetière, les jeunes gens ont envahi les maquis, dansé et fait bombance jusqu’à minuit. Contrairement aux autres éditions au cours desquelles l’extinction des feux était prévue pour 3 heures du matin, celle du Dipri 2015 a respecté les nouvelles dispositions du nouveau chef de terre.

En effet, Nanan Tanoh Lê, le ‘‘maire’’ comme l’on désigne les chefs de terre dans les villages Akan est revenu à l’ancienne tradition séculaire qui consiste à cesser tout bruit donc toute activité musicale à compter de 00h. Ce qui fut respecté. Le lendemain, très tôt, des jeunes sont commis par le chef de terre pour nettoyer les abords de la rivière sacrée. C’est après cette opération que les initiés se rendent à la rivière sacrée. Le chef de terre procèdera à la libation qui consiste à mettre tous les ressortissants du village de Sahuyé ainsi que tous leurs hôtes, sous la protection des mânes. Le traditionnel foufou d’igname à l’huile rouge complète la libation. Après quoi, la fête pouvait commencer. Ici, ce sont 36 coups de couteau que l’un des initiés s’administre, là un autre se régale avec un tesson de bouteille. Devant l’apatam dressé pour les tambourineurs, trois initiés vont s’éventrer ensemble. Plus loin, c’est une jeune fille qui est couchée dans une mare et semble s’y plaire. Sa mère vient à sa rescousse et l’entraîne mais quelques minutes plus tard, elle reparaitra plus déterminée que jamais à boire de cette eau. Des groupes vont et viennent. A 18h, le clou de la fête de Dipri. Le lancer d’une espèce de gerbe que les initiés lancent en l’air mais que tout le monde doit éviter. La fête prendra ainsi fin au grand bonheur de tous les initiés qui auront, avec leurs hôtes, passé un très bon moment. Il faut signaler que la fête de Dipri constitue le nouvel an abidji.

 

Gervais Djidji

dg@proximitefm.com

Dipri 2015 à Sahuyé : Un initié mange une bouteille, un autre s’éventre!
Tag(s) : #Culture

Partager cet article

Repost 0