Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le retour de Laurent Dona Fologo dans sa famille politique d’origine, le Pdci-Rda, est le sujet à l’ordre du jour dans toute la Côte d’Ivoire. De la classe aux observateurs pourtant non avertis de la politique ivoirienne qui y vont eux aussi de leurs commentaires. Pour dire que le sujet n’est pas banal même si certaines mauvaises langues le qualifient de non-évènement.

Mais plus que le come back de l’ancien SG du Pdci-Rda à la maison des héritiers du père de la Nation, c’est le sort de son RPP qui alimente les conversations de nombre d’Ivoiriens qui se demandent pourquoi ce départ maintenant. Surtout à trois mois seulement des prochaines élections présidentielles. Sur cette question, les avis sont partagés. Et les plus virulents comme cet Economiste de renom de la diaspora ivoirienne qui n’y va pas avec le dos de la cuillère pour donner son avis sur ce retour inopportun de Laurent Dona Fologo : ‘‘Pour moi, Fologo n’est pas le politicien dont l’Afrique a besoin. Il n’a pas d’idéal et ne protège que ses intérêts particuliers. La Côte d’Ivoire accède à une transition et comme le PDCI-RDA a connu une éclosion, Fologo espère se repositionner’’. Pourtant le retour de l’enfant prodigue, c’est plutôt bon signe pour la réconciliation. Pas pour l’Economiste ivoirien pour qui l’ex-patron du RPP ‘‘n’est pas le bon exemple pour cette période transitoire. Pour qu’il y ait réconciliation, il faut au moins un problème et au moins deux parties en conflit. Fologo est toujours au pays et parle avec tout le monde. Alors question, il se réconcilie avec qui ? Il faut que les politiciens ivoiriens se prennent au sérieux.’’ L’on pourrait rétorquer que Fologo se réconcilie d’abord avec le président Henri Konan Bédié et ensuite avec sa famille politique d’origine le Pdci-Rda’’. Pour nombre de personnes interrogées par nos soins, HKB est presqu’en préretraite politique et c’est la raison profonde du retour de Fologo au PDCI-RDA qui saisit ainsi une occasion pour se repositionner sur l’échiquier politique ivoirien. Tout simplement parce qu’il ne saurait trouver de place au sein du RDR, ni auprès d’Hamed Bakayoko ni de Soro Guillaume. Pas plus qu’au FPI. En politicien averti, Laurent Dona Fologo sait que le Pdci-Rda manque de leadership. Il a besoin de visibilité pour se faire accepter par le prochain vainqueur aux élections. Parce que le Pdci-Rda est un très grand parti et le prochain vainqueur aura besoin de coopérer avec cette formation majeure.

Ce radicalisme vis-à-vis de l’ex SG du Pdci-Rda de Félix Houphouet-Boigny devrait être dilué par l’apport de LDF à la démocratie ivoirienne. L’homme sait pourquoi il revient au bercail après plusieurs années. Est-il le seul d’ailleurs ? Bien avant lui, d’autres et non des moindres sont revenus sans que le ciel ne leur tombe sur la tête et sans être l’objet de tant de critiques. Il est vrai que chacun a le droit d’avoir une suspicion légitime mais pourquoi veut-on forcément voir des intentions inavouées dans ce retour de Fologo ? Ce dont il faut être sûr, c’est que quelque explication que l’ancien président du RPP donnera pour justifier son retour dans sa famille d’origine, serait-il vu avec le même œil par certains militants irréductibles du Pdci-Rda ? Qui n’oublient pas que l’homme avait non seulement croisé le fer avec Henri Konan Bédié mais filé le parfait amour avec la refondation qui l’en avait largement récompensé en le nommant au perchoir du Conseil Economique et Social. Suspicion légitime ? Pour d’autres, ne valait-il pas mieux rester au RPP qu’il a créé et dont il abandonne aujourd’hui les militants pour aller sécher son linge où le soleil brille ? Que vont devenir tous les militants RPP qui ont choisi d’y adhérer et militer plus pour le projet de société que pour Laurent Dona Fologo.

C’est là où il semble que bon nombre d’Ivoiriens dénient une intelligence politique à celui qui a quand même géré le Pdci-Rda au quotidien plusieurs d’années de suite. Partant, LDF fondateur ne peut lâcher ses militants et ses collaborateurs directs sans en avoir discuté avec eux. Ce sont tous des intellectuels. Le seul reproche qu’on pourrait faire à LDF se trouve dans des questionnements dont la survie du RPP. Mais là encore, un adage bien répandu en Afrique dit que ‘‘le margouillat qui veut se coudre un pantalon, sait où il va mettre sa queue’’. Le retour de LDF va-t-il sonner l’implosion du RPP ? Attendons pour voir.

 

Gervais Djidji

 

 

 

PDCI-RDA/Retour de Laurent Dona Fologo : Le RPP va-t-il survivre au départ de  son président ?
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :