Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poursuivis pour délit d’atteinte aux mœurs en faisant ou en facilitant la débauche de la jeunesse à Gagnoa, les sieurs Konan Kouakou Prudent, âgé de 35 ans, domicilié au quartier Sogefiha, se disant chef d’entreprise, Gnakalé Gnabro Sévérin dit Alias Bobby Manager, âgé de 38 ans et Madou Kragba Okpaï Henri Joël surnommé Alias Djopapi, tous deux, gérant du maquis ‘‘Le complexe Silicon Valley’’ et Digbo Armel, âgé de 30 ans, gérant de l’hôtel ‘‘Horizon’’ ont été condamnés chacun à 6 mois de prison avec sursis par le président du tribunal correctionnel de première instance de Gagnoa.

En effet, les prénommées Mellah, Marie Josette et Leaticia, âgées respectivement de 16 ans, 17 ans et 18 ans qui auraient  fugué de leur domicile familial à Abidjan, ont foulé le sol de la capitale de la belle cité du Fromager. Une fois arrivées, elles mettent le cap sur l’hôtel Horizon sis au quartier Zapata. Comme s’il s’agissait des tilapias qui se trouvaient dans une boite de conserve, ainsi, sûrement avec la complicité du gérant qu’est Digbo Armel, celles-ci se font loger toutes dans l’une des chambres à un prix dérisoire de 4000 FCFA. Dans le seul but d’encourage la débauche et surtout dans un esprit de proxénétisme, ledit gérant, en accointances avec les responsables du complexe ‘Silicon Vallet’ jouxtant à son hôtel, vont subséquemment décider de les employer comme serveuses.  

Suite à des recherches infructueuses dans la capitale économique, l’un des géniteurs serait plus tard informé de la présence de sa fille à Gagnoa. Celui-ci saisira aussitôt le Procureur de la République Boubacar Coulibaly. Et conformément  aux instructions de celui-ci, les policiers parviendront à retrouver ses trois jeunes filles qui, pendant une semaine de logement dans cet hôtel n’étaient pas consignées dans le registre de la police.  Au cours des enquêtes, l’on va se rendre compte que pour tromper la vigilance de tous, le gérant Digbo Armel prendra soins de remplir une fiche de voyageur où n’est enregistré que le nom de Mellah. Qu’est ce qui prouve qu’elles ne s’adonnaient pas à autres choses dans l’hôtel Horizon?

Les mis en cause qui favoriseraient la prostitution sont alors tombés sous le coup de la loi, article 27, 29, 30, 337 et 341 du code pénal. Ainsi Konan Kouakou Prudent, Gnakalé Gnabro Sévérin dit Alias Bobby manager, Madou Kragba Okpaï Henri Joël surnommé Alias Djopapi, et Digbo Armel, ont été mis aux arrêts. Après avoir séjourné à la maison d’arrêt et de correction (MACG), tous, ont été jugés coupables des faits mis à leur charge. En répression, chacun d’entre a été condamné à 6 mois de prison avec sursis. Ils doivent cette largesse au président du tribunal car le ministère public, garant du respect de la loi et qui veille pour la protection et le bien être des mineurs avait requis 3 (trois) mois fermes pour chacun au cours de l’audience du 16 Mai 2017.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Régions