Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Feu Brou Kouakou Henri vient irrévocablement d’être immortalisé par une stèle commémorative. Natif de Kongossou (Béoumi), Henri Kouakou décida de faire du tourisme intérieur dans toutes les villes de Côte d’Ivoire, à l’âge de 30 ans. Après plusieurs localités, il fut accueilli par l’hospitalité légendaire  du peuple ‘‘Bété’’ en général et en particulier par des propriétaires terriens du village de Tsêdjué-Babré, en 1928. Devenu acheteur-revendeur de produits agricoles notamment le café et le cacao, l’homme va vite devenir une célébrité dans le monde des agriculteurs. Ce qui lui a d’ailleurs prévalu d’être membre du syndicat agricole naissant.

Apprécié par ses contemporains et de l’administration de l’époque,  Henri Kouakou sera fait chef de la communauté Baoulé puis assesseur au tribunal de ladite région. Déterminé et dévoué, il prendra courageusement la décision de porter haut le drapeau du parti cher au président feu Félix Houphouët Boigny, le Pdci-Rda sur les fonts baptismaux dans la région du Gôh (ex Fromager). Il mènera le combat de cette vie politique avec certains fils illustres du terroir tels que Guesse Kouassi- Dakoury- Domoraud- Yohou André sans oublier également Yacouba Sylla... Malgré son intensité politique à Gagnoa, Henri Kouakou vers qui les regards furent tournés à chaque fois qu’il s’est agi de choisir quelqu’un pour le premier poste politique dans cette agglomération,  très humble, l’a toujours décliné et préféré un fils du terroir à sa place. Ayant valablement réussi à animer la vie politique du Pdci-Rda et la vie sociale dans sa région d’adoption, consacrant ainsi sa vie à sa famille, aux différentes communautés, à son parti , à sa région d’accueil et à son pays, le Côte d’Ivoire, l’homme finira par recevoir entres autres des médailles du Grand Officier de l’Ordre National ; Commandeur de l’Ordre National ; Ordre du Mérite Agricole etc.

Après avoir passé un bon moment de paix et de fraternité, sa région d’accueil décida de lui rendre hommage. Décédé en Avril 1988, celle-ci demanda que sa dernière demeure soit à Gagnoa. Ce qui été fait. A chaque célébration de la fête de ‘‘Paquinou’’ que continue d’organiser le secrétaire exécutif du parti d’Henri Konan Bédié dans le Gôh, les fils et filles du disparu, par la voix  de Kouakou Dominique, porte-parole de la grande famille Henri Kouakou ont profité de cette occasion pour remercier ceux qui ont accepté de les héberger et continuent de le faire. D’un commun accord entre elle et les propriétaires terriens de Tsêdjué-Babré et surtout de la grande famille du Pdci que dirige Henri Konan Bédié, l’homme qui avait su oeuvrer pour le bien et le mieux-être de tous, laissant subséquemment comme vertu, l’humilité, la grandeur d’âme, l’abnégation, le don de soi et le sens du sacrifice a été récemment célébré et immortalisé par un sépulcre digne de son rang par l’inamovible secrétaire  Maurice Kacou Guikahué. Le lieu qui abrite toutes les manifestations du quartier ‘‘Baoulébouigou’’ que l’on dénommait communément ‘‘Sans-Loi’’, pour la postérité, est d’office baptisé ‘‘Place Henri Kouakou’’. 

‘‘C’est un hommage amplement mérité en la mémoire d’un grand homme qui se trouve être mon père. Ce jour exceptionnel témoigne véritablement de la reconnaissance du Président Bédié, du ministre Guikahué que dis-je, du Pdci envers la famille Henri Kouakou. Cela nous va droit au cœur ’’ dira M. Kouakou Dominique, porte-parole de ladite famille. Le ministre des infrastructures économiques Amédé Kouakou, parrain de la double cérémonie a procédé à l’inauguration  de ce mausolée en présence du préfet Sanogo Al Hassane, préfet de la région du Gôh, du secrétaire exécutif du Pdci-Rda Maurice Kakou Guikahué en même temps que l’ensemble des populations venues massivement assister à la cérémonie.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gagnoa/Reconnaissance : Enfin ! Feu Henri Kouakou immortalisé par le Pdci-Rda
Tag(s) : #Régions