Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Véritable coup de théâtre dans les locaux du commissariat de police du 1er arrondissement de Gagnoa. Il faut le dire tout net que Synthé a ‘‘gâté le coin’’ en déféquant et en urinant sur lui-même. Au point de contraindre les agents de police en poste dans le commissariat ce jour-là ainsi que les visiteurs à déserter les lieux. Parce que personne ne pouvait résister à cette odeur forte et écœurante.

Reconnu  comme un invétéré dealer,  le prénommé Synthé aurait acheté un appareil téléviseur chez un quidam. Malheureusement, il se trouve que cet appareil en question est le fruit d’un vol perpétré. Au fil des enquêtes, l’auteur dudit larcin va être appréhendé par les éléments du commissariat du 1er arrondissement que dirige le capitaine Koné Mahotabé.

Lors de son audition, l’auteur du vol citera nommément   Synthé comme étant son complice pardon comme celui a qui il a vendu ‘‘sacrifié’’ (SIC) l’appareil volé. Sur indication de ce voleur, la police va effectuer une descente au domicile sis au quartier Soleil, du présumé recéleur qui n’est autre que Synthé. Celui-ci va être à son tour conduit au poste de police. L’homme qui ne serait pas étranger desdits lieux parce que adepte des transactions frauduleuses  et qui s’imaginait la peine qui lui sera réservée, était pourtant entièrement déboussolé.

Alors que personne ne s’y attendait absolument pas du tout, pris de panique au point de confondre son lieu de détention à un w-c public, Synthé va commencer à déféquer et à uriner abondement sur lui-même. L’odeur pestilentielle des matières fécales et des urines de Synthé

telles un ‘‘déchet toxique’’ qui serait déversé dans l’entourage, a contraint tout ce monde présent ce jour au poste de police de prendre les jambes à leur cour pour échapper se trouver un endroit où il fait bon respirer un bon bol d’air non pollué.   Il a fallu sa femme et des personnes de bonne volonté pour, à la demande des agents de police, laver l’endroit pollué.

Son inculpation n’étant avérée, le sieur Synthé va plus tard respirer l’air de la liberté.           

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gagnoa : Il se barbouille de ses déjections en prison
Tag(s) : #Régions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :