Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’heure n’est plus à l’impunité. Tout naturellement, M. Dogoré Guizo Raymond, né le 3 Septembre 1952, médecin de son état, père de 3 enfants et domicilié à Abidjan, a récolté ce qu’il a semé. Comme s’il s’agissait d’un vulgaire délinquant connu, comme pourrait le dire un avocat, cet illustre médecin et non des moindres est traduit devant la barre du tribunal correctionnel de la première instance de Gagnoa. Non, pour avoir commis un forfait dans sa profession du médecin qu’il exerce mais pour complicité de destruction des plants fait de mains d’homme. Que s’est-il réellement passé ?  De nationalité burkinabè, le sieur Sawadogo Gouri Adama a gracieusement acquis du nommé Krayé Gnambeli Victor, propriétair terrien sis à Olibribouo dans la sous-préfecture de Gnagbodougnoa, une superficie forestière d’environ 70 hectares pour dit-on ‘‘travailler partager’’. Ce, depuis 2009.

Ainsi, il mettra plusieurs hectares en valeur dont une plantation cacaoyère. Dr Dogoré Guizo Raymond qui voudrait coûte et coûte s’accaparer cette parcelle va alors user de force. Pour démontrer sa supériorité, il fait débarquer un supplétif militaire ‘‘FRCI’’ d’Abidjan sur les lieux.

Mandaté pour agir en son nom, ces éléments FRCI que sont Beugré N’Cho Jean Marc Didier, né le 29/12/1983 à Akoupé-Anyama et Gba Tia Paul, né le 03/04/1986 à Man tous deux supplétifs militaires à la base site no 1 à Yopougon commandé par le lieutenant Koné Bakary, accompagnés par certaines personnes desquelles des manœuvres dudit docteur, vont solidement ligoter Sawadogo Ousmane et Sawadogo Boukaré, tous deux employés de Sawadogo G. Adama.

Après les avoir dépouillés de tous leurs biens, ces émissaires, sans foi ni loi, se mettront à détruire sauvagement les cacaoyers d’Adama. Après avoir détruit 2 hectares de plants de cacaoyers, ces derniers qui croyaient avoir raison, après quoi, vont les conduire à la brigade de gendarmerie de Gagnoa. Ayant porté plainte contre Dr Dogoré Guizo Raymond et autres pour destruction de biens d’autrui et vol de 6 vélos, Sawadogo Gouri Adama, qui s’est constitué partie civile lui réclamera la somme de 50 000 000 CFA pour dommages et intérêts. Ne dit-on pas que ‘‘ quand on est en péril de mort toutes les armes sont bonnes pour se défendre’’ ? Pour ainsi se défendre comme lion, « je marque ma surprise d’être convoqué devant les tribunaux par quelqu’un que je n’ai jamais vu et que je ne connais même pas » dira Dr Dogoré Guizo Raymond au cours de l’enquête préliminaire. Après ces audacieuses allégations qui ne sauraient prospérer, le mis en cause qui n’est autre que Dr Dogoré Guizo Raymond a été jugé coupable des faits mis à sa charge. En répression, le président du tribunal correctionnel le condamnera à 6 mois avec sursis et à payer la somme de deux (2 000 000) millions FCFA comme dommages et intérêts au plaignant Sawadogo Gouri Adama.

  Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gagnoa-Olibribouo : Dr Dogoré Raymond condamné à 6 mois avec sursis pour destruction de plants
Tag(s) : #Régions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :