Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les populations en général et en particulier le corps médical du centre hospitalier régional (CHR) sont véritablement dans la tourmente. Incontestablement, l’hôpital est confronté à d’énormes difficultés. Depuis belle lurette, cet hôpital dit de référence a du mal à faire face à d’éventuels cas d’évacuations de malades vers des structures de santé plus équipées.

L’ambulance utilisée actuellement ne reflète nullement l’image d’un grand centre sanitaire comme celui du CHR de Gagnoa. Eu égard à des actions d’envergure entamées pour lui donner fière allure et qui sont fort appréciées de tous, le ministre Raymonde Goudou Coffy est interpellé afin que l’effort consenti par la direction dudit hôpital soit enfin couronné par la livraison d’une ambulance médicalisée. Car l’émergence tant louangé ne doit pas être un simple slogan publicitaire. Elle doit pouvoir être une réalité à travers des différents services de l’Etat. Pour véritablement épauler le Président Alassane Ouattara, afin qu’il réussisse son programme de bonne gouvernance, chacun des membres de son gouvernement doit au moins pouvoir jouer sa partition,  jouer un rôle prépondérant et consentir des efforts pour mener à bien ce pourquoi il est nommé. Il est absurde de constater que sous l’ère  de la ‘‘Solution’’, l’on continue de vivre des étrangetés à n’en point finir.

Madame le ministre de la santé et de la lutte contre le sida n’est-elle pas informée de l’inexistence d’une ambulance dans ledit Chr ? Si oui, alors ses services décentralisés fonctionnent très mal parce que la chaîne de commandement n’existe pas. Sinon, comment comprendre que pour une ambulance médicalisée, l’on attende jusqu’à la saint glin-glin ? Les populations, disons-le tout net, premiers clients, pardon premières patientes seront très heureuses que cette le ministère affecte deux nouvelles ambulances médicalisées au Chr de Gagnoa.

Notons pour dire que l’ambulancier continue d’être à la merci de la poussière et de la pluie.  Nous y reviendrons.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

Une ou deux ambulances soulagerait le Chr de Gagnoa

Une ou deux ambulances soulagerait le Chr de Gagnoa

Tag(s) : #Régions