Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le président du conseil régional du Gôh, Joachim Djédjé a eu un entretien avec les présidents des mutuelles de développement des différents villages de la région. Lors de cette réunion qui a eu lieu le vendredi 23 Juin 2017, au siège du conseil sis à ‘‘Libreville’’, l’homme a fait l’état des projets d’intérêts s’élevant à 3.091.293.808 CFA investis dans les attributions des marchés dans les 8 sous-préfectures que compte le département de Gagnoa. Hormis cet investissement capital,  plusieurs projets d’intérêt régional sont également en état d’exécution.

Les uns après les autres ont félicité et encouragé le président Bagnon pour le travail abattu ainsi que les efforts qu’il ne cesse de faire pour sortir Gagnoa de sa léthargie. Seulement, malgré ces acquis, l’on est encore surpris de voir certains fils de la région du Gôh mettre des bâtons dans les roues du président Djédjé Bagnon.  Celui-là même qui veille le jour et jeûne la nuit pour le bien-être de tous, à travers ses œuvres fédératrices, de consolidation et de l’unité nationale ?

Gagnoa regorgeant de cadres et non des moindres dans le domaine de la santé, qu’est ce qui pourrait expliquer le manque criard d’équipement et d’infirmiers dans des centres de santé déjà édifiés par le conseil régional ? Sans être revanchard, Djedje Bagnon continue de tirer sur la sonnette d’alarme « nous devons nous abreuver du pardon, de la tolérance, de l’entente, de l’amour et de la paix pour qu’à l’unisson, notre bien commun qu’est la région de Gagnoa puisse renaître de ses cendres ».

Pour preuve, il a exhorté l’ensemble des présidents des mutuelles du développement de 167 villages que compte la région du Gôh, à une alliance familiale entre leurs chef respectifs car dira-t-il ‘‘ abstenez-vous des liens de la division. Soyez en étroite collaboration avec vos chefs de village pour qu’ensemble, coude à coude, nous parvenions à notre programme de développement. Moi Djédjé Bagnon, personne ne m’a obligé à être au conseil. Je suis chez moi. Je me dois d’apporter ma pierre à l’édifice autre que le développement. A mes risques et périls, j’ai formulé une doléance, j’ai demandé à l’Ambassadeur de France afin qu’on libère Laurent Gbagbo, pour que la paix revienne » dira-t-il.

Qu’on le veuille ou pas, il convient de dire que pour ses œuvres fédératrices, de consolidation et de l’unité nationale, le président Joachim Djédjé Bagnon est et demeure l’apôtre de la cohésion et de l’apaisement sociale ainsi que des valeurs qui fondent le ‘‘vivre ensemble’’, dans la région du Gôh. Pourquoi se tapirait-on dans l’ombre et entraverait-on la carrière d’un humaniste ?

Pour lutter efficacement contre l’insécurité grandissante, il souhaiterait que tous ceux qui habitent les villages soient enregistrés mieux photographiées et inscrits dans un registre. Nous y reviendrons.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

Gagnoa/Rencontre d’échange entre acteurs de développement :  Djédjé Bagnon exhorte les présidents des mutuelles de développement de la région à être serviables
Tag(s) : #Régions