Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un événement exceptionnel s’est produit dans l’après-midi du vendredi 7 Juillet 2017, dans la cour du tribunal de première instance de Gagnoa. Bizarre aux yeux des policiers, un détenu, particulièrement surveillé a osé prendre ses jambes à son cou devant ses forces de l’ordre totalement médusées. Spécialisés dans le vol de  motocyclettes à Guibéroua,  les nommés Kouassi N’Da Aristide et son acolyte Donwahi Eric Stéphane ont été mis aux arrêts par les éléments du commissariat de police de ladite ville. Déférés devant le parquet de Gagnoa, tous les deux ont été par ailleurs conduits au cabinet du juge d’instruction pour la suite de la procédure. Plutôt que de menotter les deux, Donwahi Eric Stéphane sera libre comme un poison dans l’eau tandis que Kouassi N’Da faisait goûtait aux bracelets d’acier. Et ce qui devait arriva. Le premier profitera de cette liberté de mouvements, de ce moment d’inattention des policiers pour prendre la poudre d’escampette. Faisant montre d’une belle technique d’athlète, il piquera un tel sprint que le Sergent Kimon qui le pourchassait ne parviendra pas à stopper Donwahi Eric Stéphane dans sa course. Dommage qu’il veuille faire carrière du mauvais côté de la loi, sinon la Côte d’Ivoire aurait pu compter sur lui pour aller rapporter des médailles. Malheureusement, comme les trophées ne se volent pas mais s’obtiennent par le travail, il est sûr que ce truand va continuer de prospérer dans le vol d’engins à deux roues.

Malgré des tirs de sommations de certains policiers à sa trousse, l’homme continuait de courir à fond le train. Que se passe-t-il ? C’était le sauve-qui- peut des suites de ces détonations d’arme à feu. Il sera toutefois appréhendé par des riverains du quartier Nairayville qui l’ont ramené manu militari ramené  à son lieu de départ d’où son acolyte et lui regagnèrent la maison d’arrêt et de correction de Gagnoa (MACG) sous haute escorte policière à bord du véhicule de la police. Avant de comparaître à la barre du tribunal correctionnel de ladite ville, ils sont présentement en détention préventive à la prison civile de Gagnoa. Poursuivi pour délit de vol auquel va éventuellement s’ajouter celui de tentative d’évasion pour le fameux Donwahi Eric Stéphane. Nous y reviendrons.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

Gagnoa : Le cerveau d’un gang s’échappe du cabinet du juge d’instruction malgré la présence des policiers
Tag(s) : #Régions