Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’établissement de micro finance FONIOC, dépendant de l’église (CEMA) n’existe plus. Elle a fermé ses portes, après avoir   détourné l’argent des populations, des sociétaires.  Avides de gain facile, certains considèrent que Gagnoa est une plaque tournante où chacun doit converger pour faire ce qui lui semble bon.  Il suffit de trouver un magasin en location quelque part dans la ville, pour qu’il commence à exercer son sale besoin.  Pourvu qu’ils empochent de l’argent et cela à n’importe quel prix.  Pour éventuellement gruger, escroquer des honnêtes citoyens, chacun se permet d’installer des micros -finances par-ci et par là. D’ailleurs, qui continuent de pousser au rythme de champignons dans la ville de Gagnoa. Pour parvenir à leurs fins, certains malhonnêtes se mettent ensembles pour créer un établissement de micro finance. C’est le cas des Fonds National d’Initiatives Chrétiennes (FONIC).

Cette structure financière qui émane de l’église CEMA est dirigée par M. Yao Gédéon François et autres. Cet assemblage qui a ouvert ses portes à la descente d’une grande surface de la place, a fait plusieurs victimes. Des adhérents dont, des fidèles chrétiens de cette fameuse église qui croyaient avoir trouvé mieux crient aujourd'hui au loup. Ils ne leur reste plus que leurs yeux pour pleurer. De mauvaise foi, des responsables ont décidé de se sucrer sur leur dos, du moins, ont détourné tout l’argent qu’ils ont eu à y épargner durant des mois. Si certains ont eu la chance de prendre la poudre d’escampette, il n’en serait pas le cas pour d’autres qui ont été épinglés par la police. Pour avoir détourné environ une vingtaine (20) de millions FCFA des pauvres épargnants, les nommés Thio Patrick âgé de 33 ans, comptable résidant au quartier Zapata- Zallo Serges Eric âgé de 35 ans, gérant résidant au quartier Sogefia- Kouassi Kouadio Laurent âgé de 31 ans, agent commercial résidant au quartier Sokoura- Dié Kouakou Anderson âgé de 26 ans, agent commercial résidant à Cissé Kamourou- Kouadio Kouamé Richard âgé de 26 ans, agent commercial résidant au quartier Saint Georges et N’Zué Konan Wilfrid ont été tous mis aux arrêts grâce aux éléments du commissariat de 2ème arrondissement de Dioulabougou.   Ces derniers qui sont poursuivis pour délit d’escroquerie par appel au public, croupissent présentement dans les geôles de la maison d’arrêts et de correction de Gagnoa, (MACG).

Au cours de la récente audience, ils ont été jugés et condamnés à 18 mois de prison chacun par le président du tribunal correctionnel de ladite ville. Si l’on s’en tient à la dénomination de FONIC, c’est tout dire que ces responsables se disant chrétiens de l’église CEMA, se sont associés pour illusionner et abuser de la confiance de tous. Le président du conseil d’administration et son adjoint, Yao Gédéon François, ont manqué de peu d’être lynchés par des membres surexcités dans la cour du tribunal. Quelle abomination ! En tout cas, lesdits responsables que l’on estimait porteurs de bonheur doivent changer de mentalité et avoir un coaching spirituel. Le découragement et les larmes ont fini par envahir le cœur des fidèles de la chapelle CEMA à Gagnoa. Ces fidèles qui sont pour la plupart, de la communauté Baoulé en ont payé le plus lourd fardeau.  Nous y reviendrons.

 

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

Tag(s) : #Régions