Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La protection des biens et des personnes sont les tâches régaliennes au quotidien les forces de l’ordre. C’est ce qu’a si bien compris le commissaire divisionnaire Kamagaté Zoumana, préfet de police de la région du Gôh et du Lôh-Djiboua et ses éléments.

Le capitaine Koné Mahotabé, chef de service au commissariat de police du 1er arrondissement de Gagnoa et ses coopérateurs viennent de mettre en veilleuse une périlleuse bande de gangsters qui semaient la panique au sein de la population et troublaient la quiétude de tous, dans la ville. Parmi ces personnes qui jouaient ainsi au caïd se trouvent Adama Coulibaly, âgé de 24 ans sans emploi et domicilié à Divo-Ouattara Gnénépié, 33 ans, se disant coiffeur - Ouattara Wolo, 46 ans, se disant électronicien-Diarrassouba Draman, 36 ans, pisteur tous ivoiriens et Zébro Soumaïla, burkinabé, âgé de 31 ans et vigil de son état. Munis de kalachnikov, ces derniers décident de commettre pour la énième fois un braquage dans la boutique du sieur Diallo Oumar sis  au quartier Afridougou, non loin de l’hôpital général communément appelé ‘‘Chine Tock’’. C’était le 27 Juin 2017, aux environs de  21 heures. Se faisant passer pour des clients ordinaires, deux d’entre ont demandé à acheter des friandises.  Au moment où le boutiquier les servait, il sera surpris de voir ces ‘‘clients’’brandir des armes.

Ces hors-la-loi le dépouilleront de toute sa recette. Certains clients aperçus sur les lieux n’ont pas été épargnés. Subissant le même sort que le boutiquier Diallo Oumar, ils ont été violentés puis dépossédés de tous leurs biens. Après leur forfait, ces bandits adresseront des tirs à l’endroit des agents de police qui se trouvaient à bord de leur véhicule de patrouille de sécurisation. Le lieutenant Faussignaux  Oscar et sa suite ne lâche néanmoins pas prise et obtiendront gain de cause. En effet, si les autres ont pu s’enfuir, le dénommé Adama Coulibaly n’aura pas cette chance là, car il restera sur les carreaux au cours des échanges de tirs. L’homme qui ne comptait pas mourir seul décidera de dénoncer ses complices, après avoir reçu des soins appropriés à l’hôpital général. Ainsi, les personnes ci-citées vont être l’une après l’autre, mises aux arrêts à la suite d’une enquête minutieuse. Des téléviseurs, balles de kalachnikov, fusils de calibre 12 et des munitions ont été découvert respectivement aux domiciles de ces malfaiteurs.

Après être passé aux aveux, Adama Coulibaly, Ouattara Gnénépié, Ouattara Wolo, Diarrassouba Draman et Zébro Soumaïla ont tous ont été déférés au parquet de Gagnoa. Bien avant leur comparution à la barre du tribunal correctionnel de ladite ville, un mandat de dépôt leur a été également délivré par le Procureur de la République Boubacar Coulibaly. Ils séjournent présentement à la prison de Gagnoa (MACG) où ils sont en détention préventive.  Nous y reviendrons.

Nesmon De Killer/Correspondant régional

GAGNOA/Lutte contre le grand banditisme : Les hommes du Caire Kamagaté Zoumana mettent de dangereux bandits sous l’éteignoir
Tag(s) : #Régions