Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gbéhiri  Guyzo Stéphane, âgé de 27 ans, est un fils indigne que tout géniteur  refuserait d’avoir comme tel. De fait, après consommation d’une quelconque substance, Gbéhiri  Guyzo Stéphane, avec sa rébellion luciférienne a toujours posé des actes d’abomination à mettre ses géniteurs dans le désarroi. Comme s’il s’agissait de Mikael Tyson face à son adversaire sur le ring, ainsi, cet indigne fils, sans foi ni loi, frappait son père biologique à coups de poing à chaque fois que plaisir lui en prenait.  Il faut le dire tout net que le père en avait véritablement souffert sous les griffes de son fils. Même le beau  Gnahoré B. Narcisse qui n’avait jamais été épargné avait reçu de terribles châtiments de la part de G. Guyzo Stéphane. L’homme, un véritable oisif, va, en l’absence de son père qui s’était rendu au champ ce jour-là, déconnecter le diffuseur satellite auquel la famille est abonnée pour la  brancher dans sa chambre à lui, après avoir également emporté le décodeur de son père.

De retour du champ, le père qui tombe des nues interroge son fils suite à ses actes. Il n’en fallait pas plus pour que le fils Guyzo Stéphane envoie un coup violent dans le visage de son père qui ne lâchera pas prise. Malheureusement, tous ses efforts resteront vains face à son fils plus jeune et plus fort dont la force était décuplée par la drogue consommée. Ce fils délinquant et inconscient ne s’arrêtera pas là. Pendant que son père se tordait de douleurs à même le sol, il va s’emparer d’une boite d’allumette car dira-t-il : « je vais mettre du feu dans le réservoir de ta moto. C’est parce que tu l’as, pour aller au champ que tu continues de faire le malin. Tout va prendre fin aujourd’hui. Je continuerai de les brûler à chaque fois que tu les remplaceras »   

Le père qui jouait au mort et qui ne saurait accepter de voir sa moto incendier, décida de bondir sur son fils criminel. Une lutte périlleuse s’ensuivra. Fort heureusement,  le pauvre père devra doit enfin son salut à des personnes de bonne volonté qui le secourront suite  à ses cris. Le fils sera mis aux arrêts. Le procureur de la république Boubacar Coulibaly qui ne saurait tolérer et admettre de tels actes va retenir G. Guyzo Stéphane dans les liens de la justice. Les faits étant têtus à son égard, Gbéhiri  Guyzo Stéphane qui a comparu à la barre du tribunal pour délit de voies de faits, a été, selon l’article 106 du code pénal, condamné à 12 mois de prison ferme par le président correctionnel lors de la récente audience.

 

Nesmon De Killer/Correspondant régional

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gagnoa/Rapport de délinquance et de consommation de drogues : Un récidiviste bat son père et écope 12 mois de prison
Tag(s) : #Régions