Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les personnes qui ont assisté à l’audience publique du mardi 11 Juillet 2017 à la grande salle du tribunal correctionnel de première instance de Gagnoa, n’ont pas du tout raté leur journée. Tant ils ont été édifiés par la grande naïveté d’une femme, Sergent-Chef de Police et ci-devant, épouse d’un Sous-Préfet qui s’est fait entourloupée par celui qu’elle considérait comme son fils.

Ignorant tout de lui, Daligou Boko Mireille va pourtant lui accorder toute sa confiance au point de le faire adopter par tous ses collègues et frères d’armes.

En effet, âgé de 28 ans,  Kouamé Kouakou Charles, domicilié au quartier soleil, est un grand usurpateur doublé d’un faussaire. Tenez-vous bien, le sieur Kouamé Kouakou Charles se fait passer tour à tour comme Pasteur et comme Gendarme. Pas n’importe lequel mais comme l’ex-commandant supérieur de la gendarmerie nationale himself : le Général Kouassi Gervais. Certainement pour assouvir un fantasme du port de l’uniforme de gendarme. Seulement, il ne s’y prendra de la meilleure façon : présenter le concours et sauter des grades pour se retrouver à la tête du Commandement Supérieur de la Gendarmerie. Il prendra donc un raccourci et non des moindres puisque le Président de la République, Chef Suprême des Armées tarde à le nommer à  une si prestigieuse fonction. Et une seule voie l’y mènera : le mensonge.

Kouamé Kouakou Charles réussira à gruger des sergents qui manifestaient le désire ardent de se voir galonner avec les épaulettes d’officier. Pétri de tactiques, il parviendra à arnaquer, escroquer, soutirer la faramineuse somme de neuf millions deux cent (9.200.000 FCFA) à ses maleureuses victimes qui ne sont autres que Daligou Boko Mireille ; Kouakou Amani Marcelin ; Acho Ekissi Roger et Féné Philomène Epouse Oupo. Après qu’il soit placé sous mandat de dépôt par le cabinet du juge d’instruction, le fameux Kouamé Kouakou Charles comparaitra enfin attrait à la barre de la cour correctionnelle du mardi 11 Juillet dernier.

        Surprise générale au cours de cette audience publique 

Le mis en cause, qui ne fera aucune difficulté à reconnaitre les faits à lui reprochés, va passer à table. Selon lui, l’épouse d’un Sous-Préfet qu’il appelle affectueusement ‘‘Maman’’, une policière, lui aurait servi de de maillon essentiel dans cette large escroquerie. Cette dame, sergent chef de son état que l’on dénoncerait comme étant une complice lui procurerait des âmes faibles dont ses collaborateurs. A ceux-là, le faux Général Kouassi Gervais a fatalement soutiré des sommes pour la réussite au concours d’officier. Pour preuve, il se lâchera en ces termes: « C’est à Daligou Boko Mireille, la femme du Sous-Préfet, c’est ma maman. C’est donc à elle que j’ai fais croire que je connaissais quelqu’un (..). Je lui faisais croire que j’étais le général Kouassi Gervais qui pouvait l’aider à avoir son concours d’officier. C’est elle qui a contacté les autres qui le voulaient également » dixit Kouamé Kouakou Charles à la barre du tribunal. Comment peut-on accumuler ces montants exorbitants pour l’achat de grade d’officier? Que fait-on donc des concours et autres passages de rangs ? Serait-ce donc ainsi vrai qu’il y a la corruption à la police ? Eu égard cette méthode, n’est ce pas que le sergent-chef Daligou Boko Mireille venait là de nous confirmer la réponse à nos interrogations ?  Parce qu’elle-même agent de police et en service à la brigade mondaine à la préfecture de police de Gagnoa.  Le corrupteur et les témoins corrompus pourront être tous, réprimés par la loi en vigueur dont l’article 408 ? Et pourtant l’article 409 du code pénal stipule : ‘‘quiconque, pour obtenir, soit l’accomplissement, l’abstention ou l’ajournement d’un acte, soit une des faveurs ou avantages prévus à l’article précédent, use de voies de faits ou de menaces, de promesses, offres, dons ou présents, ou cède à des sollicitations tendant à la corruption, même s’il n’en a pas pris l’initiative, que la contrainte ou la corruption ait ou non produit son effet, est puni des mêmes peines que celles prévues contre la personne corrompue’’. Ces policiers ‘ignorants’ pardon savants et corruptibles ne vont-ils pas tomber sous le coup de la loi ? Ne méritent-ils pas d’être poursuivis et sanctionnés à leur tour ?

Coup de théâtre. Kouamé Kouakou Charles qui se faisait passer pour un Pasteur et le Général Kouassi Gervais ou encore son neveu, curieusement, va finalement avouer être un chauffeur de taxi lors de l’auditoire. Il sera retenu dans les liens de la justice après qu’il ait été jugé coupable par le président du tribunal correctionnel. Ainsi, il sera dépossédé de ses droits civiques car il est mis à la disposition de l’établissement pénitentiaire pour une durée de 12 mois. Le Général Yao Kouassi Gervais, l’ex-commandant supérieur de la gendarmerie portera-t-il plainte contre cet usurpateur ? Lequel des Sous - Préfets parle-t-on ici et dont l’épouse procéderait de la sorte ? Affaire à suivre.

Nesmon De Killer

Gagnoa/Voulant obtenir le galon d’officier de police judiciaire : La Femme d’un Sous-préfet et ses collègues se font arnaquer de plus de 9 millions CFA
Tag(s) : #Régions