Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ahou Anne Danielle, 19 ans, n’oubliera pas de sitôt l’abominable atrocité qu’à eu à réaliser Eric sur sa personne. Pour avoir refusé ses avances, celui-ci décida de la battre jusqu’au sang. Résultat : fracture du bras droit de la jeune fille.  Que s’est-il réellement passé ? Selon des sources bien introduites, depuis belle lurette, le prénommé Eric, gérant de cabine posté au carrefour ‘‘Akpani’’ à Garahio, n’a de cesse à faire la cour à Adjoua.      

Estimant que ce dernier n’est pas son genre d’homme donc ne le trouvant pas à son gout, ne va jamais accepter ses avances. Toutes les démarches susceptibles de rapprocher le ‘‘cabiniste’’ d’elle, malheureusement, resteront vaines. Eric, très amoureux d’elle, ne parviendra pas du tout à digérer ce refus qui selon lui, frise la ‘‘foutaise.’’ Quelle stratégie adopter pour venir à bout des réticences de celle qui embrase son cœur ? Comme les petites frappes des banlieues malfamées qui n’ont aucune approche de la séduction, Eric va utiliser la seule arme que cette catégorie de personne connaît : la duplicité.

Dans la journée du 8 Août 2017, après un dur labeur, Adjoua Ahou Anne Danielle en partance pour son domicile sis au quartier Sogefiha, veut faire un transfert d’unités. Ironie du sort ou inadvertance,  elle fera ainsi une escale devant le ‘‘business center’’ d’Eric, son ‘‘pointeur’’. Il était un peu plus de 19h. Adjoua Ahou Anne Danielle prend bien soin de prévenir le gérant de cabine qu’est Eric qu’elle souhaitait une recharge d’unités de 300FCFA mais est en possession de 500FCFA. Serait-ce possible ? 

Eric qui ne trouva aucun inconvénient affirmera avoir de la monnaie mais curieusement, après avoir effectué ledit transfert, Eric qui pensait avoir trouvé là une opportunité d’arriver à ses fins, décida de ne plus lui remettre la monnaie de la jeune femme. Il l’invitera plutôt à l’accompagner chercher sa monnaie à son domicile. Cette attitude qui a paru bizarre et irrespectueuse aux yeux d’Adjoua finira par engendrer une houleuse dispute. Voulant coûte et coûte à sa monnaie, elle se saisit de l’un des portables cellulaires du ‘‘cabiniste’’ Eric. L’homme qui était dans tous ses états va alors fondre sur elle en l’invectivant.  « Tant que tu ne viendra pas chez moi à la maison, tu n’auras jamais ta monnaie. Tu as trop de foutaises. Si tu ne me donne pas mon portable que tu as, je finirai par mal te botter (sic). Et puis je verrai ton gars qui viendra te plaindre à moi ou te défendre » menacera-il. Au cours des échanges qui ont suivis, l’homme finira par rouer de coups la pauvre Adjoua. Après lui avoir arraché de force le portable cellulaire en question, il l’abandonna à même le sol. Elle qui se tordait de douleurs et en pleurs devra son merci aux personnes de bonnes volonté qui, à leur tour alertèrent ses parents. Vu l’état piteux dans lequel elle se trouvait, Adjoua Ahou Anne Danielle va être d’urgence conduite dans un centre hospitalier pour des soins. Des suites d’un examen radioscopie, il ressort qu’elle souffre d’un traumatisme consécutif aux coups volontaires reçus et une fracture de son membre supérieur.

Pourquoi Eric tenait vaille que vaille qu’elle arrive chez lui à domicile afin de récupérer ses 200 FCFA ? Quelles étaient ses intentions? N’était-ce pas une astuce pour pouvoir abuser sexuellement d’elle ? Sinon comment peut-on comprendre et admettre qu’un gérant de cabine ose solliciter, insister à ce que l’une de ses clientes vienne spécialement prendre sa petite monnaie chez lui à domicile ?  Ne dit-on pas que ‘‘qui cherche, trouve’’ ? Le commissariat de police de 1er arrondissement qui a été saisi à cet effet nous situera sur la suite de la procédure. Nous y reviendrons.

Nesmon De Killer/Correspondant régional     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Régions