Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L’argent est le nerf de la guerre" a-t-on coutume de le dire. Il faut le dire tout net, les journalistes correspondants de différents organes de presse et de radios de proximité dans la région du Gôh sont présentement très courroucés contre le comportement mesquin du pseudo chargé de communication du conseiller technique de Mme le ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Mme Séa née Yvette Djédjégné. D

De quoi s’agit-il ? En effet, après une cérémonie d’hommage qu’elles ont rendu au président de la république  Alassane Ouattara, l’initiatrice Mme Séa, femme au grand cœur, remettra la somme de 100 000 FCFA à l’ensemble des hommes de médias, présents au lieu de la manifestation du samedi 25 novembre 2017. Au nombre d’une dizaine, chacun devra percevoir la somme de dix mille francs comme  l’a recommandé la donatrice. D’une mauvaise intention et surtout pour ternir l’image et l’honneur de cette dame, celui que Mme Séa croyait être son bon petit, en lieu et place de leurs pourboires, fera véhiculer le message suivant : ‘merci pour la couverture de la cérémonie organisée par Mme Séa Djédjégné Yvette. Prière patienter juste un peu pour vos perdiems. Milles excuses (sercom Mme Séa). Apres avoir grincé des dents de colère et d’impatience tout en critiquant injustement et négativement cette dame, l’on finira par être surpris par des appels de Mme Séa, qui, au nom du respect mutuel, appela chacun des journalistes pour les remercier. Découverte du pot aux roses au cours des échanges. Celle-ci qui n’en croyait pas ses oreilles, tomba des nues lorsqu’elle apprendra que les journalistes n’ont reçu aucun centime de ce qui devra leur revenir. L’homme qui présentait des apparences plus ou moins séduisantes pour prétendre être son chargé de communication, en réalité n'est pas du tout ce qu'elle croit. 

Les faits tels que présentés authentifient réellement qui est l’homme dans la société. Ce comportement peu commode de se soit disant (sercom de Mme Séa), incontestablement a provoqué l’ire de tous. Comme le recommande en son article 3, alinéa 1, du code de déontologie du journaliste, certes, nous ne quémandons pas, mais, lorsqu’une tierce fait parler son cœur, il est absurde et même ingrat de la part de certaines personnes qui détournent et se sucrent  sur le dos des autres pour se pavaner  comme un paon qui fait la roue. Au nombre de ceux-ci, l'on peut compter M. Koudou Claude, qui continue de courir avec le dû des journalistes. Vivement que Mme Séa sache se faire entourer de personne de bonne moralité.

 

Nesmon  Killer/Correspondants régional

TGagnoa: Le pseudo chargé de communication détourne l'enveloppe de la donatrice
Tag(s) : #Régions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :