Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vente et la consommation  de la drogue sont rentrées dans les mœurs dans la capitale cosmopolite du Gôh. Comme s’il s’agissait d’une banale vente de pain aux condiments, c’est à cette activité devenue très  banale que s’adonnent des malfrats dans les villages de la commune. Les dealers pour se dédouaner accusent (à tort ou à raison) les autorités locales de les rançonner.  Ces malfrats voudraient-ils jeter le discrédit sur ces autorités qu’elles ne s’y prendraient pas autrement.

Le village de Brihiri s’est récemment transformé en champ de bataille par des toxicomanes. A la suite de ce combat, le concurrent Traoré Souleymane dit Solo Béton, âgé de 19 ans et Djédjé Abraham, âgé de 18 ans, ont été tous deux mis aux arrêts par les éléments de la brigade de gendarmerie d’Ouragahio. Ce, pour détention illicite de drogue en vue de la vente à Brihiri. Déféré et placé sous mandat de dépôt, ils ont été attraits par devant le tribunal correctionnel des flagrants délits de Gagnoa. Au cours de la récente audience, il est ressorti que ces prévenus détenaient des entreprises concurrentes. Autrement dit, des fumoirs de drogues. Traoré Souleymane dit Solo Béton dont le ‘‘commerce’’  est florissant et suscite la jalousie de ces concurrents  qui  lui reprochent d’occuper illicitement leur territoire, sera pris à partie. Entre ces deux clans, c’était une course poursuite et le sauve-qui-peut dans le village de Brihiri.

Suite à ce conflit, alors qu’il se trouvait chez lui à domicile, Solo Béton, ligoté par ses antagonistes a été trimbalé dans le fumoir de ceux-ci et où il subira un calvaire. Malmené et bastonné à coups de chaîne de moto, il aura le bras fracturé. Informé de la situation, la descente des éléments de la gendarmerie a permis d’épingler Djédjé Abraham et Traoré Souleymane dit Solo Béton. « Le nommé ‘‘2 Esprits’’, patron du fumoir, me reproche d’avoir fait venir des petits rusés pour vendre de la drogue dans le village considéré comme leur territoire. Comme eux ils payent des droits, il n’est pas question que moi, je vienne les concurrencer. Voilà pourquoi ils sont venus nous attaquer. Oui, je reconnais être vendeur et détenteur d’un fumoir» indiquera à la barre, Traoré Souleymane dit Solo Béton.

Jugés coupables des faits de détention de drogues en vue de la vente et au regard des articles 1er, 5,6 et 13 de la loi N°88-686 du 22/7/1988 et autres, les deux prévenus ont été ainsi, chacun, condamné à 5 ans d’emprisonnement.
 

 

Nesmon De Killer/Région du Goh

































































































 

Brihiri : Bagarre rangée pour le contrôle de territoire et de clients,  des dealers prennent  5 ans ferme
Tag(s) : #Faits Divers

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :