Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

REPORTAGE BIPA – ETAT MAJOR GENERAL

 

 

DATE

Mercredi 23 au Vendredi 25 novembre 2011

OBJET

2ème SESSION DU SEMINAIRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES FORCES REPUBLICAINES DE COTE D’IVOIRE EN MATIERE DES DROITS DE L’HOMME, DU DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE ET DE LA PROTECTION DES GROUPES VULNERABLES.

 

 

DELEGATION DE L’ETAT-MAJOR GENERAL :

Ø                     Colonel JEAN JACQUES OUEGNIN, Commandant les Forces Aériennes, représentant le Chef d’Etat-major Général

Ø                     Colonel  KONE ADAMA, Commandant en Second des Forces Aériennes

Ø                     Colonel DOH KANI, du Centre des Opérations Interarmées

Ø                     Capitaine de Frégate KAKA’O, Chef BIPA (Bureau d’Informations et de PColonel-major-OUEGNIN-Commandant-les-Forces-Aeriennes-PH-b.JPGresse des Armées)

Ø                     Lieutenant-colonel Pierrick LE PORT, Officier de liaison de la Force  LICORNE,

Ø                     Chef de Bataillon KOUASSI Daniel représentant le Chef  de la Division Emploi-Opérations

 

PARTENAIRES :

Ø      UNICEF

Ø      Association des Femmes Juristes de Cote d’Ivoire

Ø      Collectif de la Société Civile Ivoirienne

Ø      International Rescue Committee

Ø      ONUCI

Ø      Centre de Recherches et d’Actions pour le Paix

Ø      UNHCR

Ø      FNUAP

Ø      ONUSIDA

SEMINARISTES :

Ø      Eléments des différentes Forces Armées (Terre, Air, Marine Nationale, Gendarmerie, Police, Eaux et forets, Douanes)

REPORTAGE BIPA

(à exploiter pour diffusion Médias)

“ Le Renforcement des capacités des Forces Républicaines de Cote d’Ivoire en matière des droits de l’Homme », c’est le thème du séminaire dont ont bénéficié pendant trois jours les Sous-officiers des FRCI, de la gendarmerie, de la police, des eaux et forets et de la douane »

 

Les installations sympathiques du Mess mixte des Armées ont accueilli du mercredi 23 au vendredi 25 novembre dernier, la deuxième session de ce séminaire initié par le Chef d’Etat-major Général au profit des sous-officiers des Forces républicaines dans toutes leurs composantes.

 

La coopération militaire entre la Côte d’Ivoire et les organismes internationaux a véritablement repris après la grave crise qu’a connue notre beau pays avec la normalisation progressive de la situation sociopolitique. A preuve, la présence significative des autorités militaires, civiles et des partenaires internationaux à ces journées.

 

L’ouverture de cette session le mercredi 23 novembre à 09 heures, a été faite par le Colonel René Jean- Jacques OUEGNIN, Commandant les Forces Aériennes, représentant le Chef d’Etat-major Général sous la présence de Monsieur GUILLAUME NGEFA, Directeur par intérim de la Division des Droits de l’Homme de l’ONUCI qui ont respectivement affirmé :  « Les multiples plaintes de la population face aux écarts de conduite de certains de nos éléments influent négativement sur le rôle majeur que doivent jouer les Forces Républicaines dans le processus de reconstruction et de réconciliation nationales », « il ne peut avoir ni développement ni sécurité sans respect des droits de l’Homme » et « cette formation reste un challenge pour les Forces républicaines » .

Ce séminaire reparti en 13 modules sur trois jours a traité des questions relatives aux notions de base des droits de l’homme, du Droit International Humanitaire, de l’état de droit, de l’ordre public et de la protection des groupes vulnérables (femmes, enfants, réfugiés, VIH-SIDA, personnes ayant des besoins spécifiques).

La cérémonie de clôture du séminaire, ce vendredi 25 novembre a coïncidé avec la journée internationale de lutte contre les violences sur le genre   et a été rehaussée par la présence de Madame LAWSTRONG, représentante du Secrétaire général de l’ONU chargée de la lutte contre les violences sociales.

 Intervenant au nom des partenaires, Madame LAWSTRONG a dit : « vous devriez être fiers d’avoir subi une telle formation. C’est un signe d’honneur et de responsabilité. Aux chefs, je rappelle qu’ils ont devoir d’enquêter sur les violences sociales faites sur la population par les hommes en armes sinon ils seront responsables des crimes de leurs hommes ».

le Maître-principal GROGBE de la Marine nationale, porte-parole des séminaristes a affirmé : « Nos chefs, en permettant cette formation, ont semé la bonne graine dans une bonne terre car, au lieu d’être toujours au banc des accusés, nous serons désormais un maillon essentiel dans le développement de notre pays. Nous repartons heureux d’avoir appris quelque chose à partager avec nos frères d’armes dans nos unités ».

 

Le Colonel KONE ADAMA, Commandant en second des Forces Aériennes , représentant le Chef d’Etat-major Général, clôturant la 2ème session du séminaire de renforcement des capacités des sous-officiers des FRCI sur les droits de l’Homme, a tenu  à remercier les partenaires et les organisateurs pour leur collaboration infaillible aux côtés des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire aux fins du  rétablissement d’un Etat de Droit et saluer la brillante participation des séminaristes à ces journées : « Vous avez désormais une charge à porter dignement. Portez la connaissance à une telle pédagogie dans votre environnement professionnel et social pour que les droits de l’homme et le droit international humanitaire deviennent une réalité en Cote d’Ivoire ».

La remise des diplômes de participation à 82 sous-officiers des Forces Républicaines  a mis fin à cette deuxième session de formation des sous-officiers de la ‘’Grande Muette’’.

Au total, ce sont 40 officiers et 82 sous-officiers de nos Forces de Sécurité qui ont reçu cette formation en Droits de l’Homme. Vingt quatre autres séminaires de formation de 493 pairs éducateurs (198 officiers et 395 sous-officiers) sont prévus à l’intérieur du pays dans les tous prochains jours.

 

Etat Major Général des Armées

Chef BIPA (Tél : 01502273 / 07202837)

Tag(s) : #Reportage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :