Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La justice sud-africaine a ouvert une enquête pour crimes de guerre présumés sur l’ancien président Marc Ravalomanana, a déclaré dimanche la porte-parole du parquet.

L’Association des victimes du 7 février 2009 avait déposé une plainte auprès du parquet sud-africain il y a quatre mois par le biais d’avocats sud-africains. Le dossier reprendrait les éléments à la base de la décision de la Justice malgache de condamner Marc Ravalomanana par contumace à la détention à perpétuité pour cette tuerie devant le Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra : il comporterait une centaine de pages de déclarations sur l’honneur de victimes, des vidéos et des photos, et d’autres éléments sur les violences qui ont débouché sur la chute de Marc Ravalomanana.

L’ancien président vit en Afrique du Sud depuis son renversement en 2009. En vertu d’une loi de 2002 sur la Cour pénale internationale (CPI), cette saisine de la justice sud-africaine par des tiers non-résidents pour des faits commis en dehors du territoire sud-africain, est recevable s’il existe un doute raisonnable sur le fait que des crimes susceptibles d’être poursuivis par la CPI ont été commis. C’est ce qui a été estimé à l’issue d’une première audience qui a eu lieu mercredi.

N’ayant pas assisté à cette audience, l’AV7 doit cependant encore confirmer sa plainte d’ici au 10 août.

Tag(s) : #Société