Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Excellence, Monsieur le Président de la République de France,  c'est avec une grande douleur que je vous écris cette lettre ouverte.
Vous avez été l'un des premier président dans le monde à confirmer la victoire du docteur Alassane Ouattara mais malheureusement vous nous avez abandonné au profit du peuple libyen.
Vous avez été observateur du processus électoral jusqu'a la proclamation des résultats.
Vous voyez le massacre que commet Gbagbo tous les jours mais vous ne faites que prendre note et déplorer les images.
En tant que président des victimes, je vous demande d'aider le peuple pour l'instauration de la démocratie.
voila comment nous vivons aujourd'hui à Abidjan :
Dans la panique , dans le stress , dans l'angoisse parce que tous les jours se ressemblent pour le peuple ivoirien.
Vous nous avez colonisés et aujourd'hui au nom de la conscience universelle, je vous demande de prendre votre responsabilité et l'histoire retiendra votre nom et votre mérite sera salué par toute la nation ivoirienne.
Nous les victimes au nombre incalculable, nous vous demandons de prendre votre responsabilité comme vous l'avez fait en Libye car l'Union Africaine, le club des amis n'a jamais pu régler quelque chose dans le monde.
Votre acte posé en Libye, nous emmène à dire que le peuple libyen est plus important que le peuple ivoirien alors que la Libye n'ai pas une colonie française.
M. Sarkozy, on nous tue devant l'Onuci, devant la Licorne et même dans le barrage des miliciens de Port-Boüet à deux pas du 43ème BIMA. Est-ce que c'est ce qu'on appelle la démocratie ? Si oui, alors répondez- moi.
Nous aspirons à tout aujourd’hui à Abidjan, sauf à la vie parce qu'on voit les bébés tués, les femmes abattues, les filles violées, les étrangers brigandés et même les lieux de cultes bombardés.
Qu'est ce que le peuple ivoirien obtiendra de vous durant votre séjour à l'Elysée.
Au nom de la solidarité humaine internationale, au nom du droit à la vie, au nom du droit à la santé et au nom de la charte des nations unies qui ordonne à la communauté internationale d'agir lorsqu'un dictateur prend pour cible sa population, nous vous supplions d’agir militairement en Côte d’Ivoire pour ne pas avoir à subir cette hantise de n’avoir pas pris la bonne décision. Celle de sauver des vies humaines et surtout d’éviter un pogrom.
La plupart de nous les rescapés, portons et porterons des stigmates à vie. Oui nous avons connu quasiment le pire ensemble, oui nous avons connu des atrocités sans nom.
Vous avez une conscience humaine, morale et religieuse et au nom de ses vertus, nous vous sollicitons car le président élu a été trahi par ces homologues de l'Union Africaine. Aujourd'hui, au moment où je vous adresse cette lettre, cela fait des jours qu'on ne mange pas et on ne voit que les cadavres à travers nos fenêtres puisque nous sommes obligés de nous cacher pour ne pas nous faire tirer comme des lapins par les mercenaires, miliciens et fds pro-Gbagbo.
Aidez M. Alassane Ouattara car il a prévu un programme cohérent et précis de développement et non un programme de guerre prévu depuis longtemps par son adversaire.

Sauve tes enfants que nous sommes 
sauve l'humanité
sauve la démocratie et met fin à cette 

barbarie
boucherie
à l'impunité
à l'imposture
à la prise d'otage du peuple

J'espère bien que par l'entremise de votre ambassadeur, vous recevrez cette lettre et que vous agirez les secondes qui suivent pour mettre fin à nos souffrances.

Pour l'amour de Dieu, dit un mot pour nous libérer Tonton , Papa SARKO.

          Veuillez agréer Mr le Président de la République française, l'expression de notre plus haute et sincère considération.

           Le président du Collectif des Victimes de la barbarie de Gbagbo.

                               

 

Tag(s) : #Lettre ouverte

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :