Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



JPEG - 47.6 ko
Manuel Vicente

Manuel Vicente, l’ancien « patron » de la compagnie pétrolière d’État Sonangol devenu ministre d’État pour la coordination économique depuis le début de l’année, a été propulsé numéro deux du MPLA en prévision des élections générales prévues le 31 août prochain. Cette promotion a été décidée à l’unanimité du bureau du comité central du parti au pouvoir qui s’est réuni mercredi à Luanda. Suite à la dernière révision constitutionnelle de 2010, sera désigné président de la République et chef du gouvernement, la tête de liste du parti qui remportera plus de voix lors des élections générales. C’est également de ce parti vainqueur que seront issus naturellement la majorité des députés de l’Assemblée nationale.


L’actuel chef de l’État, José Eduardo dos Santos, conduira la liste du MPLA et en cas de victoire, Manuel Vicente, âgé de 55 ans, deviendra vice-président, à savoir la deuxième personnalité de l’État et successeur potentiel de dos Santos. L’Angola a tenu ses premières élections générales en Septembre 1992 et avait débouché sur un conflit avec l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (UNITA). Les élections générales suivantes ont eu lieu en 2008 et ont été remportées par le MPLA avec plus de 80% des voix.

L’actuel vice-président du MPLA et ancien président de l’Assemblée nationale angolaise, Roberto de Almeida figure en troisième place sur la liste des candidats à la députation du MPLA. Quant à Fernando da Piedade Dias dos Santos, l’actuel vice-président de la République à qui l’opinion prêtait l’ambition d’être le numéro deux sur la liste et en même temps de se maintenir au poste qu’il occupe, il doit se contenter d’une modeste 15 ème place. Autre personnalité de taille, Paulo Kassoma, l’actuel président de l’Assemblée et ancien Premier ministre, vient plus loin derrière et occupe la 41ème place.

Parmi ceux qui auront vu leurs efforts récompensés en se plaçant dans une position beaucoup plus confortable, on retrouve les deux « Bento » : Kangamba et Raimundo. Bento Kangamba, beau-frère du président de la République, a été placé au 60ème rang. Bento, Bento Raimundo, pour sa part, est placé 100ème après avoir été absent de la liste, lors des dernières élections. Pareil pour Elisa Kata, également absente des listes en 2008, qui crée la « surprise » en occupant la très confortable 9e place, tout comme Dulce Ginga, jusque là inconnue, et qui apparaît à la 17e position.

Des deux listes compilées ( celle de 2008 et celle 2012), il ressort que des noms comme João de Matos, John Bella, João Pinto, Luís Nguimbi, Ernesto Kiteculo et Domingos Mate ont été pur et simplement rétrogradés, tout comme ceux de Ana Maria de Oliveira et Ângela Bragança, qui ont également été « oubliés » cette fois. Autre personnalité en disgrâce Fabrice Alcebíades Maieco « Akwá » qui figure à la 31ème place comme candidat suppléant alors qu’il était 99ème sur la liste des candidats effectifs en 2008.

Lors des précédentes élections tenues en 2008, le MPLA a obtenu une victoire écrasante, avec 81% des suffrages exprimés, qui lui a valu 191 sièges à l’Assemblée, tandis que l’UNITA, la deuxième force politique, n’a recueilli que 10% des voix, lui donnant accès à seulement 16 sièges contre les 70 qu’elle avait dans la précédente législature.|

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :