Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ils sont sanctionnés pour «indélicatesse»; les épreuves concernées sont reprogrammées les 13 et 14 juillet prochains.

C’est hier, en fin de journée que les trois décisions prises par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, dans le cadre de «l’affaire Bts» ont été rendues publiques. De ces trois notes qui nous sont parvenues, il ressort que Frédéric Tchoko, professeur de comptabilité à l’Institut Siantou supérieur, son collègue Félix Nkié Ndem et leur confrère Simon Ndiandzem Lapah, professeur d’anglais à l’institut de technologie et du design industriel (Istdi), sont suspendus «jusqu’à nouvel avis, de tout enseignement au niveau supérieur pour indélicatesse et non respect de la réglementation en vigueur». Par ailleurs, indiquent les différents communiqués, des blâmes sont infligés au complexe Siantou supérieur et à l’Institut de technologie et du design industriel.

Pour ce qui est du cas de M. Simon Ndiandzem Lapah, professeur d’anglais à l’Istdi, il lui est reproché d’avoir proposé «l’épreuve d’anglais présentée le 09 juillet à l’examen du Bts […] en février 2011 comme examen blanc aux candidats de l’Istdi». Un reproche similaire est fait à M. Félix Nkié Ndem, professeur de «practice of marketing» à l’Institut Siantou supérieur. M. Nkié Ndem est en effet accusé d’avoir proposé, au cours de l’année, aux étudiants de cette institution universitaire l’épreuve de « practice of marketing» présentée le 14 juin 2011 à l’examen du Higher national diploma (Hnd). M. Frédéric Tchoko quant à lui a été sanctionné pour avoir proposé, trois semaines avant l’examen officiel, l’épreuve professionnelle de synthèse, filière comptabilité et gestion d’entreprises dans le cadre de «l’examen blanc» de l’institut. Epreuve qu’il a par la suite proposée à l’examen officiel du Bts le 07 juin dernier.
C’est d’ailleurs ce jour que l’affaire a été déclenchée. Ce mardi-là, lorsque les examinateurs achèvent de distribuer les épreuves et que les candidats se mettent au travail, un étudiant susurre à son voisin : «L’eau a coulé à Yaoundé ; la semaine dernière, un ami qui va à Siantou m’a envoyé ce sujet, nous l’avons travaillé dans notre groupe d’études ; nous n’avions pas de corrigé, mais nous avons discuté entre nous…». A la fin de cette troisième journée d’examen, les étudiants se décident de porter l’affaire à la connaissance des autorités ministérielles.

Revendications
C’est ainsi qu’un collectif de candidats est aussitôt crée par les étudiants ayant composé en «Comptabilité et gestion d’entreprises». Dans une requête, le collectif demande au Minesup d’user de ses prérogatives de responsable en chef de cet examen, pour faire annuler des épreuves de l’édition de Bts de cette année 2011, le module dénommé «Epreuve professionnelle de synthèse». Un ensemble de matières qui, fusionnées, aboutissent à résoudre un cas dans la comptabilité générale d’une entreprise.
En proposant au Minesup d’annuler ce module, le collectif rappelait que ceci «entre en contradiction avec les dispositions de la circulaire du 13 avril 2004». Envoyée à chaque enseignant, cette circulaire les soumet à une conduite : ne pas proposer à l’examen national une épreuve sur laquelle les étudiants ont eu à travailler au cours de la formation. 

Tous les enseignants sont ainsi appelés à respecter cette consigne pendant les cinq prochaines années à compter de la date à laquelle cette épreuve avait déjà été remise au Minesup. Pour les trois enseignants ainsi sanctionnés, cette disposition n’a pas été respectée.
De fait, et suite aux réclamations des étudiants, le ministre de l’Enseignement supérieur a décidé la reprogrammation de toutes ces épreuves. Ainsi, l’épreuve de «practice of marketing» sera reprogrammée sur l’ensemble du territoire le mercredi 13 juillet à 14h. Il en est de même pour l’épreuve d’anglais qui, elle, sera reprogrammée sur l’ensemble du territoire le mercredi 13 juillet à 8h dans les mêmes centres d’examen. Les candidats de toutes les filières sont concernés par cette mesure. Le jeudi 14 juillet, les candidats de la filière Comptabilité et gestion des entreprises sont, pour leur part, appelés à recomposer cette Eps à 8h dans les mêmes centres d’examen.


Tag(s) : #Société
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :