Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

Bonjour Maître ! Oui, Maître parce qu’il paraît que pour les juristes, on dit Maître. Je voudrais tout d’abord vous présenter toutes mes excuses. Car, pour n’avoir pas fait grand papier, je suis conscient que je n’ai pas le droit de m’adresser à vous. Mais, comprenez-moi, ma fonction d’écrivain dans la société ivoirienne dont je me réclame m’y oblige. Souffrez donc que je vous pose cette série de questions : comment vous sentez-vous ? Oui, comment vous sentez-vous après avoir éliminé des départements pour proclamer votre ami président au détriment de celui choisi par le peuple ? Conséquence logique, la Côte d’Ivoire a aujourd’hui deux présidents, deux premiers ministres, deux gouvernements. C’est l’impasse. Comment vous sentez-vous en observant tout ce qui se passe dans le pays après votre loyauté à Gbagbo en fermant vos yeux et votre esprit critique sur le droit votre domaine de définition ? Comment vous sentez-vous quand vous apprenez qu’il y a eu  des morts par ci, des morts par là ? Comment vous sentez-vous quand, voulant installer coûte que coûte Gbagbo vous le couvrez de honte, le présentez d’antidémocrate aux yeux du monde entier ? Lui, l’enfant des élections, lui, le père de la démocratie en Côte d’Ivoire ? Comment vous sentez-vous quand après avoir laissé Gbagbo aller corrompre la reine des Baoulé avec 50 000 000 de nos francs, vous invalidez le scrutin dans cette zone ? Est-ce à dire que la voix de Reine ne compte pas pour vous ? Comment vous sentez-vous quand tout le monde entier sans exception vomit Gbagbo et se range derrière le Président Alassane ? Comment vous sentez-vous quand des soit disant juristes viennent à la télévision pour défendre votre action que vous savez vous-même injuste ? Comment vous sentez-vous quand dans votre fort intérieur vous savez que la lutte que vous menez n’ira nulle part parce que vouée à l’échec ? Comment vous sentez-vous quand le régime que vous défendez n’existe que par la télévision ivoirienne ? Puisque dorénavant l’économie, la diplomatie la fonction publique  … sont aux mains du président Alassane. Ridicule ? Triste ? Malheureux ? Non ! Parce qu’avec votre régime, on a aucun état d’âme. On veut exister, c’est tout. On veut être là, même à ne rien faire pour son peuple, pourvu qu’on vous présente à la télévision tous les jours, ça suffit. Mille morts à droite, mille morts à gauche, on avance, on est président, ministre, directeur… que sais-je encore avec tous les avantages. Tant qu’on peut jouir de la vie, tout va bien. Pourquoi se soucierait-on de routes dégradées, de détournements de deniers publics, de dépravation des mœurs, d’école en difficulté, de chômage, de délinquance, de prostitution, de délestage, de coupure d’eau, de la vie chère…Quels dirigeants ! Et pourtant, il aurait été plus simple de dire que compte tenu des plaintes du LMP, il fallait tout simplement reprendre les élections dans ces zones et vous serez sorti historiquement grand et la Côte d’Ivoire n’aurait pas connu ce bicéphalisme.

Une fois encore Comment vous sentez-vous ?

Jean-Luc Djéa, Ecrivain

Tag(s) : #Contribution
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :