Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La communauté internationale a beau aboyer, la République populaire et démocratique de Corée (RPDC) continue sa course folle à l’armement nucléaire, bravant ainsi les résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le summum de la provocation des maîtres de Pyongyang ne fut-il pas, ce vendredi 13 avril 2012, le lancement contesté de leur satellite Kwangmyongsong 3 ?

Hélas, pour le dernier bastion du monde communiste, la réponse divine ne se fera pas attendre.

Echec et mat ! En effet, à l’instar de ses ancêtres, qui sombrèrent en 1998 et en 2009, le dernier bijou de la prétentieuse Corée explosera, après seulement deux minutes de vol, échouant avec fracas en mer Jaune.

En tout cas, ce n’est ni sa sœur jumelle et ennemie du Sud, ni le pays du Soleil-Levant, pour qui la dynastie Kim constitue une sérieuse menace, encore moins ces millions de sujets coréens quemandant le strict minimum pour survivre qui en pleureront ; bien au contraire !

En effet, l’hommage post-mortem voulu au fondateur de la République populaire et démocratique de Corée, le vénéré et exalté Kim Il Sung, à la faveur du centenaire de sa naissance ce 15 avril, à travers le lancement de Kwangmyongsong 3, aura vite tourné au fiasco. Oui, "l’étoile lumineuse" de la dynastie Kim n’aura été qu’un feu de paille, et pour les 23 millions de Coréens et pour le monde entier qui redoutaient le pire.

Erreur humaine ou défaillance technique, malheur en tout cas aux scientifiques, techniciens et experts qui ont ainsi réussi "l’exploit" de ternir l’image et de souiller la mémoire du timonier dans un pays où l’évangile ignore le pardon et la miséricorde, même pour une simple erreur ou la moindre omission.

 

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :