Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En l’espace de dix jours, la tête pensante du Front Populaire Ivoirien a sollicité par deux fois le Président de la Conférence des Présidents du RHDP, Henri Konan Bédié.


FPI: Les raisons de la visite à Bédié
Qui aurait cru un FPI avec un Miaka Ouretto, Lorougnon Odette, Danon Djedjé courrir chez l’ex Chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, celui là même qu’on avait accusé de tous les péchés d’Israël? C’est ce qui se passe actuellement en Côte d’Ivoire. Le 13 juillet dernier, le Président Bédié a accordé une audience aux membres du front Populaire Ivoirien en sa résidence de Daoukro. L’astuce trouvée par les refondateurs étaient de le remercier pour son implication qui a aboutit à la libération de certains dirigeants dudit parti, jadis en résidence surveillée à la Pergola. Aussi, ils en ont profité, selon le Ministre Danon Djédjé, pour discuter de sécurité nationale afin de permettre la libre circulation des membres, militants de ce parti. Ce mercredi, encore, c’est un autre rendez-vous qui est accordé aux émissaires du FPI.

La fréquence de ses deux dernières audiences de Daoukro cache bien quelque chose. Selon un proche du Président Bédié, les Refondateurs ont soumis des doléances à leur mentor afin qu’il dissuade le Président de la République, SEM Alassane Ouattara de certaines poursuites judiciaires. Entre autre celle de l’ex Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo. En personne imbue de la tradition Akan, l’homme fort de Daoukro a su se montrer au dessus des injures, proférées contre lui. Il aurait informé le Président de la République de la teneur de la visite du FPI. Ce dernier, pour faciliter la Réconciliation nationale aurait fait des concessions qui a aboutit au dégel des avoirs de certains membres du FPI. Mais il aurait refusé toute libération des personnes impliquées dans la tragédie subie par la population ivoirienne. C’est ce qui justifie le contenu du communiqué lu le même mercredi soir sur les ondes de la Télé Côte d’Ivoire (TCI). Satisfait de la démarche du Président Bédié, c’est tout heureux que Miaka Ouretto, Secrétaire Général du FPI, par ailleurs Président par intérim s’est laissé emporté : « Le Président Bédié est la somme des expériences dans la gestion des affaires publiques. Nous avons recours à lui pour régler certains problèmes », s’est-il exprimé.

Pour la reconciliation, la consultation du Président Bedié est idéale. Seulement qu’il faudrait que la sagesse soudaine qui habite les refondateurs demeure longtemps. (...)

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :