Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les élections législatives ont lieu ce dimanche 11 Décembre 2011 sur toute l'étendue du territoire national. Avec la participation des démembrements de l'opposition ivoirienne qui se sont finalement accordé sur l'essentiel: éviter de commettre "la même erreur que le parti au pouvoir, le RDR". Cette réflexion aux allures de supplications du Président de la République de Côte d'Ivoire, SEM Alassane Ouattara n'a pas été bien comprise par les uns et les autres qui se sont empressés de l'interpréter à leur guise. Pour ceux qui n'ont pas encore digéré la défaite de Laurent Gbagbo pour avoir perdu des avantages, cela se comprend. Ils affirment qu'Alassane Ouattara a peur donc négocie avec l'opposition pour que celle-ci participe aux législatives? Sans répondre à ce qui ressemble fort au ressentiment d'avoir perdu certains privilèges "gbagboiens", ADO a agi en finançant la campagne du CNRD à hauteur de 125.000.000 de FCFA. Les dissensions qui s'en sont suivies laissent perplexe la majorité du peuple qui a donné son onction au candidat du RHDP, Alassane Ouattara. Contre le pouvoir duquel les Députés de l'opposition doivent constituer un contre-poids et un frein à d'éventuels dérapages en cas d'élections de certains de ses représentants à l'hémicycle. Malheureusement, si les candidats CNRD se montrent déjà aussi frileux devant des miettes au regard des sommes faramineuses que certains d'entre eux ont eu à gérer ou simplement à manipuler, à quel genre de Députés devront s'attendre les Ivoiriens? Quand bien même au sein du RHDP, l'indiscipline pour ne pas dire l'insubordination achève de convaincre qu'au-delà de la rébellion caractérisée dont ils ont fait montre en se présentation en indépendants, il va falloir s'en méfier. Car ils auront démontré que le respect de la discipline n'est pas leur tasse de thé. Le RHDP, en désignant des candidats même impopulaires a fait un choix que tous ses militants se devaient de respecter. Malheureusement, sur le terrain, ceux qui ont été optés par la direction sembent être, en tout cas, pour quelques uns, des politiciens du vsd dont la base ne veut pas du tout parce que ne mettant les pieds dans leur sous-section qu'à l'occasion des fêtes ou des évnements tristes. La Côte d'Ivoire a changé. Aussi, chacun de ses fils prétendant parler au nom de leurs régions devront en tenir compte. Car, il est révolu le temps où certains députés moutonnaient pour suivre l'adoption des lois. Les mandants des députés voudraient au moins voir pour une fois leur représentants participer aux débats parlementaires. Car il est inadmissible que pendant 5 ans, pardon 10 ans qu'a duré leur mandat, des Députés n'ont jamais fait l'objet d'une seule petite intervention. Tous transparents comme des miroirs et surtout aphones comme si dans leurs régions tout était parfait et qu'il n'y manquait rien du tout. Le Député ne va pas à l'hémicycle pour parader mais proposer, défendre et voter des lois. Et non pas se contenter d'encaisser son salaire et dattendre le mois suivant pour en encaisser un autre. Osons croire que le changement intervenu à la tête de l'Etat et la méthode Ouattara va les booster et permettre de se bonifier. Mais ceela amène quand même à se demander quel genre de députés les Ivoiriens devront subir pendant les 5 (cinq) ans à venir.

Tag(s) : #Sur La Balance (Edito)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :