Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine a confirmé jeudi, à Addis-Abeba, l’élection d’Alassane Ouattara comme président de la République et instruit le président de la Commission de nommer un Haut Représentant chargé de la mise en œuvre de la solution politique d’ensemble "contraignante" pour toutes les parties ivoiriennes.
Au terme de sa 265ème réunion consacrée à la situation en Côte d’Ivoire, le CPS a fait siennes les recommandations du groupe de haut niveau relatives à la reconnaissance de l’élection du candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et demande au Haut Représentant de l’UA de mener des négociations entre les parties ivoiriennes, en vue d’aboutir, dans un délai de 15 jours maximum, à la conclusion rapide de l’accord de sortie de crise, selon un communiqué dont copie est parvenue à l’AIP.


Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, représentant le président Laurent Gbagbo à cette réunion de haut niveau du CPS, a rejeté, jeudi, la proposition de l’Union africaine qui, selon lui, ne repose sur rien parce non argumentée. "Nous avons estimé que c’est une proposition inacceptable", a déclaré Affi N’Guessan, tel que rapporté par le quotidien "Le Temps".
En attendant la mise en œuvre de cette proposition de sortie de crise, la situation sécuritaire et humanitaire s’est considérablement détériorée sur le terrain où des affrontements se font chaque jour à l’ouest et dans certaines villes du pays, notamment à Tiébissou où des tirs à l’arme lourde ont été entendus jeudi, aux environs de 19h 30, provoquant un exode massif des populations vers d`autres zones qu`elles estiment sécurisées.

(AIP)

Tag(s) : #Politique