Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre le projet de société du candidat Alassane Ouattara et son programme de gouvernement, un bon nombre d'ivoiriens semblent être perdus. Comment ne le seraient-ils pas si pour cette catégorie d'individus, seul la personne d'Alassane Ouattara cosntituent aussi bien ce programme de gouvernement et ce projet de société qu'ils ont très mal ingurgités? Ne possédant pas le bagage intellectuel nécessaire pour les assimiler. Et cette catégorie se recrute au sein des "gnambro"*, des cocksers, des jeunes chauffeurs d "gbakas" et de "wôrô-wôrô". Pour ces fanatiques de Ouattara, le "bravetchê", la gratuité dont parle leur idole doit s'aplliquer à tous les autres secteurs comme le transport et le logement. Pour eux, si l'avènement d'Alassane Ouattara à la présidence de la République donne droit à la gratuité des soins dans les hôpitaux, pourquoi cela ne peut-il en être de même pour les maisons qu'ils louent? Plutôt que d'en exiger la réduction du loyer. E puis quoi encore? Dans tous les cas, pour la gouverne des tenants de la gratuité tous azimuts et en tout, sauf son respect, Alassane Ouattara malheureusement, n'est ps le proppriétaire des maisons qu'ils louent.

ADO

Et nulle part, le candidat du RHDP n'a tout le long de sa campagne, affirmé voire promis qu'il obligerait les propriétaires de maison à offrir le gîte à leurs locataires. Si ces derniers l'ignorent, du moins pour cette frange d'individus n'ayant rien compris à la politique d'Alasssane Ouattara, il est temps de le leur rappeler pour ne pas le gêner.La Côte d'Ivoire panse ses plaies qui ont du mal à cicatriser malgré les efforts quelques fois surhumains des uns et la bonne volonté des autres.Cette attitude, pardon, cette compréhension éronnée de la vision du Chef de l'Etat par ce genre d'individus ne pourrait que le desservir. A moins qu'ils ne se resaisissent pour être de plain pied partie prenante dans la gestion du vivre ensemble. Dont la pratique sur le terrain se résume en une prise de conscience de la situation. Pour couper l'herbe sous les pieds des TSO (Tout sauf Ouattara). Sinon, au vu de ces comportements grégaires, l'on est en droit de se demander si l'on droit regretter l'élection d'Alassane Ouattara. Le débat est ouvert.

Tag(s) : #Sur La Balance (Edito)

Partager cet article

Repost 0