Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gervais Y. DJIDJI 

Par Gervais Y DJIDJI

Hurler avec les loups sied bien à certains intellectuels analphabètes qui se croient toujours obligés de plastronner. Comme si les Ivoiriens sérieux n’avaient que ça à faire : les regarder se gratter le dos et courir en même temps. La Côte d’Ivoire, à ce qu’il paraît, s’endette tellement que dans plus d’une dizaine de décennies, il ne lui sera plus possible d’obtenir un prêt même le plus minime. De toutes les façons, le pays comme savent toujours bien le faire croire tous ceux que l’arrivée de celui qu’on ne voulait pas du tout voir même en peinture au pouvoir agace est géré. Bien géré et surtout de manière transparente. Sans aucune méthode brumeuse où l’opacité des opérations de certains le dispute à la cachotterie des autres. Plus sérieusement, il est utile et instructif que les militants à la solde du fils du sergent-chef  s’inquiètent. Et ils ont parfaitement raison. Si la Côte d’Ivoire s’endette trop, comment leur mentor, le fils de Koudou Zêpê qui va revenir au pouvoir dans quelques semaines selon une prophétie, pourra-t-il rembourser ces sommes astronomiques ? Il n’y a pas du tout à s’inquiéter lorsqu’un individu surfe sur le bien-être de ses compatriotes dont il veut le bonheur à coups de fusils, de kalachnikov, de pistolets automatique (PA) et d’obus. L’inquiétude de ces compatriotes qui ont choisi de penser différemment est justifiée. L’on voulait leur rappeler seulement qu’à leur place, il vaut mieux garder un profil très bas. D’autant plus que s’il existe une personne ou un groupe d’individus qui devrait faire l’effort de ne point parler d’endettement, ce sont bien les partisans de LMP. Un petit rappel rapide pour dire à tous ces fans du fils du sergent-chef que c’est leur chef devenu ‘‘prisonnier de Korhogo’’ qui a endetté la Côte d’Ivoire. En acceptant de payer rubis sur l’ongle des mercenaires libériens et angolais au million/jour alors que dans les officines des pharmaciens, les médicaments manquaient cruellement. Il induit d’avoir un peu de décence dans les critiques que chaque ivoirien doit faire afin d’amener le Président de la République Alassane Ouattara de réussir son mandat. Ce n’est pas lui qui rémunérait les mercenaires libériens et angolais au prix fort afin de rayer tous les ivoiriens qui ont le malheur d’avoir une pensée contraire de la surface de la terre. Alassane Ouattara n’a point besoin de s’endetter ou d’hypothéquer la Côte d’Ivoire pour mener à bien et son programme de gouvernement et son projet de société. Quant à l’ex-Chef d’Etat, il attend l’heure de son procès et n’a nullement l’intention de se faire complice ou l’otage d’un groupuscule d’individus qui pensent tenir là le bon bout. En empruntant le lâche chemin de la suggestion pour faire pression sur le fils du sergent-chef qui a d’autres soucis dont le plus urgent reste comment échapper à la justice internationale. C’est la réponse à cette préoccupation qu’il faut s’atteler à trouver plus que de faire perdre le temps aux Ivoiriens dans des récriminations sur un endettement suscité par LMP-FPI-CNRD.

A demain !

Tag(s) : #Le Thé du Mandat
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :