Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La grave crise de famine qui a touché la Somalie et une grande partie de la Corne d’Afrique et les victimes qu’elle est en train de faire, est à l’origine de la décision du groupe des Chabaab d’ouvrir les portes à des interventions humanitaires étrangères dans les territoires sous leur contrôle. Cheikh Ali Mohamad Rage, porte-parole des milices armées qui s’opposent au gouvernement fédéral de transition et qui, de fait, contrôlent une grande partie des régions méridionales et centrales, a déclaré que les aides pourraient être canalisées à travers une commission spéciale chargée de soutenir la population majoritairement touchée par la famine.

Le premier ministre du gouvernement, Abdiweli Mohamed Ali avait déjà demandé l’intervention des organisations internationales et formé un comité national chargé de trouver des solutions pour les populations des régions du sud et du centre du pays.

Selon certaines estimations très à jour en matière de sécurité alimentaire en Somalie, qui fait partie de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, presque trois millions de Somaliens subissent l’impact de la famine et l’augmentation des prix des produits de première nécessité, qui en est la conséquence directe : l’action de la famine, mêlée à celle d’une situation continue d’insécurité depuis 20 ans, a encore aggravé le cadre humanitaire même dans les régions qui étaient jusque-là relativement tranquilles.

Tag(s) : #Société