Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Frci / Fds : Koffi Koffi Paul et Amani N’guessan se battent

Le ministre délégué auprès de Chef de l’Etat, chargé de la Défense, s’est vraiment montré perspicace hier au cours de la confrontation qu’il a eu hier contre son ancien homologue frontiste, Amani N’guessan. 

 

En effet, dans le cadre du débat portant sur la réforme de l’Armée ivoirienne, organisé par Rfi et diffusé le même jour sur les ondes de cette chaine, le ministre de la Défense a démontré avec arguments et conviction, que les germes de l’insécurité en Côte d’Ivoire, ont été plantées pendant la crise post électorale conçue, planifiée et savamment exécuté par le régime de Laurent Gbagbo, après avoir perdu la dernière présidentielle de 2011. Là où Amani N’guessan voulait donner dans la surenchère et la mauvaise foi politique, en imputant le désordre constaté dans les rangs des forces armées, à la rébellion de 2002, Koffi Koffi Paul lui a rappelé que la Grande muette est devenue une grande gueule menaçante pour la paix sociale, parce que Gbagbo Laurent et ses notables, dont lui Amani N’guessan fait partie, ont pris sur eux et sur l’histoire de distribuer gratuitement, ces dix dernières années, des armes de guerre à des civils dans les villes et campagnes, en cas d’échec à cette élection. «La volonté du président Ouattara est de bâtir une véritable armée nationale, forte et unie. La sécurisation de la Côte d’Ivoire et l’instauration d’un climat de paix et de stabilité sont des objectifs qui lui tiennent à cœur », a précisé le ministre délégué à lé Défense. Face à ses arguments de force, l’ancien ministre du Fpi, s’est retrouvé visiblement à court pour tenir tête. Etant désormais maître du débat, Koffi Koffi Lazare a expliqué que la reforme en cours de l’Armée ivoirienne, mis en route par le Chef de L’Etat, Alassane Ouattara, se déroule sans encombre et que dans les tous prochains jours, les Ivoiriens retrouveront une armée dans laquelle ils se reconnaitront, à l’instar de celle des années Houphouët. Sur la question de la sureté d’Etat, le ministre de la Défense a rassuré ses compatriotes sur l’insécurité dans les zones Ouest et Est de notre pays. Des patrouilles composées des forces des Nations unies basées au Libéria et en Côte d’ Ivoire, ainsi que des éléments des Frci, sillonnent ces secteurs. Mieux, il a précisé que l’armée fait sa mue et qu’elle est en train de retrouver progressivement sa véritable stature. Ce débat a décidemment permis aux auditeurs d’être éclairés et de mettre en confiance, les Ivoiriens sur le flou entretenu et amplifié par le Fpi dans sa volonté de semer le trouble et la confusion au sein de l’Armée.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :