Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gbagbo était contre les intérêts de la jeunesse
La démocratie peut se définir comme le « gouvernement du peuple part le peuple ». Ainsi définit, la démocratie suppose principalement que, les gouvernements réalisent «ce que le peuple veut » ; ile appliquent la volonté du peuple ; et s'attèlent à assurer au peuple un mieux être. Bref, ils visent essentiellement le bonheur du peuple.

GBAGBO LAURENT, l'opposant s'est illustré pendant de nombreuses années comme le pionnier de la démocratie en Cote d'Ivoire.

Arrivé au pouvoir en Octobre 2000, il a retourné sa veste. Il est devenu «tueur de la démocratie ». En effet tous les actes anti-démocratique qu'il a décrié hier, il les a tous répétés et amplifiés ; comme si le rôle de président est incompatible avec les valeurs démocratiques.

Quand le peuple crie au vol des deniers publics ; dénonce la corruption, le tribalisme, le clientélisme, la magouille, le racket ; GBAGBO répond invariablement «ceux qui nous ont précédé on fait pire ».

GBAGBO s'est refusé à l'idéale démocratique qu'il a toujours prêché à l'opposition. Mieux il a bâillonné la presse : meurtre de ANDRE KIEFFER ; journalistes emprisonnés (Malgré l'existence de la loi de dépénalisation des délits de la presse qu'il a lui même fait voté) ; il a bâillonné le peuple en lui niant toute gérance.

En effet, alors que le peuple vit le martyre (misère, pauvreté et chômage) et est à la recherche d'une réconciliation vraie après l'accord de OUAGADOUGOU qui marque la fin de la crise politique ; GBAGBO lui refuse son seul espoir : la Nouvelle Vision de THIERRY THAN.

Le projet (Nouvelle Vision) qui est essentiellement économique n'avait d'autre objectif que de donner des emplois et tirer les ivoiriens de la misère. En plus ce projet qui a recueilli l'adhésion de 100% des ivoiriens était le tremplin idéal pour réconcilier durablement les ivoiriens après de nombreuses années de crise et de guerre que tous les ivoiriens (du Nord comme au Sud), sans exception, ont épousé un même idéal celui de voir appliquer la Nouvelle Vision. Or quant un peuple vise un idéal commun, cette masse de population s'assemble pour devenir une Nation.

Mais, hélas ! mille fois hélas !contre la volonté du peuple, GBAGBO refuse le projet. Mieux il le boycotte. Au mépris de ceux qui demande la démocratie, c'est-à-dire, faire la volonté du peuple, GBAGBO impose sa volonté, décide sa loi et révèle au monde sa vraie identité politique : un dictateur.

Qu'a proposé la Nouvelle Vision de Thierry Tan ? Y avait-il des raisons ? hautement stratégiques pour la survie de l'Etat de la repousser ? La Nouvelle Vision va-t-elle contre les intérêts de la Cote d'Ivoire ?

Le projet de Thierry Tan qui est chinois d'origine, français de nationalité et ivoirien d'adoption, dénommé Nouvelle Vision vise essentiellement à permettre à la Cote d'Ivoire d'amorcer durablement son développement par l'industrialisation de ses produits agricoles et par... A sortir la Cote d'Ivoire de ses crises.

Thierry Tan préconise aux pays africains d'adopter ce qu'il... : la positive attitude. C'est-à-dire, dans notre monde globalisé (mondialisation), les pays africains doivent analyser l'évolution du monde et s'y adapté pour en tirer profit. Or la mondialisation qui est l'ouverture de notre marché (le marché ivoirien) aux produits mondiaux ; est aussi l'ouverture de tous les marchés du monde à nos produits. De ce fait, la seule façon d'en tirer largement profit est de transformer par nous même nos produits (qui sont essentiellement agricoles) avant de les exportés. Cela ferait entrer dans nos caisses beaucoup de devises fortes ; et nous permettrait non seulement de donner le plein d'emplois à nos jeunes, mais de réaliser par nous même tous nos projets «routes, l'eau et autres »

Sans avoir besoin de bailleur de fonds. La Nouvelle Vision donnait ainsi la chance à la Cote d'Ivoire de revendiquer sa place au rang des pays ''structurellement créditeur'' c'est-à-dire des pays qui n'empruntent pas mais au contraire prêtent.

Concrètement, Thierry Tan a monté un projet tout fait pour sept produits considérés secondaires (le manioc, le coco, le soja, la mangue fruit de passion, l'ananas et le corossol) qui pourraient rapporter à la Cote d'Ivoire 162.240 milliards de francs CFA. Et le seul produit attiéké (tiré du manioc) rapporterait plus de 20.000 milliards de francs CFA soit 10 fois les revenus du binôme café, cacao.

Pour ce projet, des terres ont été données à Bamoro (500 ha) ; N'Djebonoua (1000 ha) et Sakassou (600 ha). La jeunesse du Nord comme au Sud (les patriotes) était d'accord.

Ce projet nécessitait seulement un investissement départ l'Etat de 176 milliards pour 1458 usines et 11 millions d'emplois au bout de 5 ans. GBAGBO, a refusé d'investir 176 milliards pour mettre les ivoiriens au travail mais a dilapider plus de 1000 milliards pour acheter des armes et livrer les ivoiriens à la mort.

Ceci dit, la page GBAGBO est enfin terminée et une nouvelle page toute blanche s'offre à nous comme l'a dit le président OUATTARA. Nous souhaitons voir écrire sur cette page vierge en lettre d'or la Nouvelle Vision de Thierry Tan. Ca sur le signe d'un début de respect de la volonté du peuple et de l'amorce d'une ère démocratique en Cote d'Ivoire.

L'administration étant une continuité, il s'impose à notre président de commencer son mandat à reconnaître et à appliquer toutes les décisions démocratiques que hier le dictateur GBAGBO a refusé ; ca sera un manque de confiance et de complicité entre le peuple et son président. Nous scruptons l'horizon avec beaucoup d'espoir, le président OUATTARA sera-t-il à la hauteur de nos espérances ?

La prise en compte du projet Nouvelle Vision nous situera.




Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :