Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ble-guiraoNous avons reçu cette contribution de Jean Blé Guirao (Président du Gracu-Ado) qui se résume en une question à lui posée par un confrère qu'il ne cite pas. Nous vous proposons et la question et la réponse du concerné telles quelles. Appréciez!

Question: le DOUGLOUDOU  NATIONAL, vous êtes Président  National du Directoire  du GRACU-ADO, le mouvement qui a décidé  de soutenir la  Candidature du Chef de l’Etat  dans la  vérité, mais surtout  vice Président de l’UDPCI. Que se passe t’il au sein de votre formation politique avec votre mouvement que certains cadres ne semblent pas accepter allant  jusqu’à vous traiter, vous  et tous les autres,  de militants indisciplinés? Dites nous, que se passe t-il réellement ?  
 
JEAN  BLE  GUIRAO je  voudrais, tout en  vous remerciant de l’opportunité que  vous me donnez de répondre ou d’aborder cette question qui me gène  pour plusieurs raisons, vous dire qu’au nom de la stricte vérité je  vais vous répondre franchement afin de lever les équivoques et mettre fin ou ouvrir  ce débat  qui prend  des allures. Le petit Larousse  nous apprend qu’un indiscipliné dans un groupe, c’est quelqu’un qui va  contre ou qui agit  contre la  discipline  à travers les règles établies dans le groupe. Dans le  cas d’espèce de notre formation Politique, l’UDPCI, qui est sorti d’un Congrès en décembre 2013, la principale mesure c’est que le Congrès a demandé  à son Président , le Docteur ALBERT  TOIKEUSSE  MABRI de ne pas se porter Candidat  à la Prochaine Présidentielle  de 2015 mais d’aller  vers  ses pairs du RHDP  pour  que le Président OUATTARA  soit  le  Candidat Unique  du RHDP. Ensuite le Congrès a demandé à tous les militants de soutenir cette position de la Candidature Unique  du Président  OUATTARA. A partir de cette  motion de notre dernier Congrès Ordinaire, l’on aurait pu nous qualifier ou traiter de militants indisciplinés  si et seulement si nous posons des actes ou allons dans  le sens  contraire de cette  importante mesure de soutien à la Candidature Unique du Président OUATTARA. Que non ! Ceux qui disent donc cela ou qui parlent d’indiscipline font preuve d’inculture ou de cécité politique. De plus, et c’est la deuxième raison, depuis  la fin de notre Congrès  Ordinaire en décembre 2013, l’on a  assisté, dans le  cadre de ce vaste mouvement de soutien à la  Candidature du Chef de l’Etat, à la  naissance de G25, une  coalition crée par  des Parlementaires, dont ceux de l’UDPCI qui sont membres du Bureau dirigé  par le  frèreFREGBO BASILE, député PDCI de SassandraA ce niveau, lorsque des députés du Parti, membres de la Direction sont dans le Bureau de G25, qui soutient le Président OUATTARA,  il n’y a rien à dire. Quelques mois plus tard, le MONASCAU-RHDP est né avec des Cadres  de l’UDPCI et présidé par mon aîné le Ministre LEGRE. Là aussi, rien à  dire. Ensuite, les maires de Côte d’Ivoire ont crée  EMERGENCE2020 pour soutenir la  candidature du Chef de l’Etat  en 2015. Cette structure née bien avant le GRACU-ADO  a pour Président  National le Maire UDPCI  de GUITRY, le frère YAO  KOUADIO  SGA à l’UDPCI.  Là encore, que des maires, membres de la  Direction du Parti animent EMERGENCE2020, il n’y a  rien à dire.   C’est lorsque le GRACU-ADO nait et que BLE  GUIRAO est porté à la tête de cette structure, que des cadres et militants de l’UDPCI décident, comme  les autres du G25, du MONASCAU-RHDP  ou d’EMERGENCE2020, d’aller partout pour parler de la  Candidature Unique du Président  OUATTARA, alors là, il y a  problème et les gens parlent d’indiscipline ou de militants  indisciplinés. Non ! soyons sérieux et responsables. Notre parti est géré par des textes et des structures. On  a  l’Inspectorat du Parti, on a le Bureau Politique (même s’il tarde à sortir après le dernier Congrès), on a  le Comité Central qui peut être convoqué en conseil de discipline, et ces structures  peuvent être mises  en branle, à tout moment,  pour entendre tout militant dont les actes semblent  aller dans le sens  contraire de la  ligne de notre Parti.
Arrêtons  donc de jeter l’opprobre sur la crédibilité de ce parti  par des comportements rétrogrades et enfantins  car les Ivoiriens nous observent et espèrent en ce parti. Les gens font de la délation, de la  médisance, de la  calomnie, appellent les militants et les menacent comme  si le GRACU-ADO s’adressait uniquement qu’aux  militants  de l’UDPCI. Ce n’est pas sérieux et cela  n’est pas  bien.
 Mais c’est fini, ceux qui font cela auront  à partir de maintenant les réponses appropriées et seront dénoncés publiquement.  On ne peut clamer soutenir le Président OUATTARA et  vouloir s’attaquer à ceux qui font la promotion de sa  candidature…
 La  naissance du GRACU-ADO, son animation sont pour  moi une mission venant d’une part,  de mon Parti, l’UDPCI,  donc c’est un mot d’ordre que je m’évertue à respecter en bon militant discipliné. D’autre part,  Lorsque le premier des Ivoiriens, le Chef de l’Etat, le Président OUATTARA,  malgré son Programme  très  chargé, humblement me reçoit à sa résidence et parle entre autres de sa candidature de 2015 pour la Côte d’Ivoire et pour les Ivoiriens, je perçois cela plus qu’un mot d’ordre que je me dois d’appliquer par tous les moyens. Les gens quand même savent ou ont appris à nous connaitre un peu. Lorsque nous avons compris le  bien fondé d’une action nous nous y mettons avec engagement et sans relâche. Ce ne sont pas les méchancetés, les ragots, les calomnies, les médisances de toutes sortes qui nous feront changer de cap surtout lorsqu’ils viennent de gens qui n’ont pas de leçons politiques à nous donner, eux qui ne représentent rien chez eux pour  certains, dans leurs régions d’origines préférant les méandres des listes RHDP pour avoir des strapontins de postes électifs dans ABIDJAN pour d’autres.
En conclusion, comme le G25, comme le MONASCAU-RHDP, COMME  emergence2020, le  GRACU-ADO, le choix et le soutien dans la  vérité à la Candidature Unique du Chef de l’Etat continue à déployer sa matrice d’actions et à se déployer avec un engouement certain au niveau de milliers d’Ivoiriens, toute classe ou tout niveau social confondus. L’UDPCI et je le crois  fermement  est un parti politique trop  sérieux qui a des textes et des règles. Arrêtons donc d’amuser la  galerie.
Tag(s) : #Contribution

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :