Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marseille tient sa Quinta : les cinq joueurs espérés seront mercredi en stage sous les ordres de Didier Deschamps. Après Amalfitano, Morel et N'Koulou, Alou Diarra et Gennaro Bracigliano ont donné leur accord.  

Marseille ? Au complet ! Après Alou Diarra qui a passé la visite médicale lundi avant de s'engager pour trois ans, Gennaro Bracigliano sera mardi à Marseille pour suivre le même planning avant de s'envoler dans la foulée pour le Morbihan afin de se mettre sous les ordres de Didier Deschamps. Pas vraiment l'âme d'un remplaçant, Gennaro Bracigliano a accepté la mission qui lui était proposée : être la doublure de Steve Mandanda. Il a été libéré par l'AS Nancy Lorraine qui devrait engager rapidement une doublure pour Damien Grégorini. Joint au téléphone, Bracigliano n'a pas souhaité commenter la nouvelle, rien n'étant signé, renvoyant au communiqué publié par l'OM. De source proche du dossier, on indique que tout pourrait être réglé dès mardi, Deschamps comptant disposer dès mercredi de tout son effectif.

 

Désireux d'avoir un deuxième gardien solide, il semble que Deschamps ait une nouvelle fois mis la main à la pâte pour convaincre un gardien qui semblait vraiment enclin au départ à rester à Nancy. Peu rassuré par l'expérience Andrade, malgré la gentillesse et le professionnalisme du Brésilien, Deschamps réclamait un numéro un bis. C'est alors que tout s'est agité. Le PSG est entré dans la course pour avoir également un numéro 2 capable de suppléer Nicolas Douchez. Très vite Nancy a fait savoir que le gardien était également dans le collimateur de l'OM, signe que malgré sa perte du statut de numéro un à Nancy au profit de Damien Grégorini, son talent et son état d'esprit irréprochable n'avaient pas été oubliés dans le milieu. Restait à faire le bon choix.

A 31 ans, Bracigliano se savait à la croisée des chemins. Le neveu de Vincent Bracigliano, l'ex milieu de terrain du FC Nantes, a bien réfléchi et a opté pour Marseille. Un contrat de trois ans à la clé, la possibilité d'apparaître sur les feuilles de match de la Ligue des Champions, s'entraîner au contact d'un gardien certes plus jeune mais bougrement talentueux, Steve Mandanda : l'option était belle. Mais malgré cela, Bracigliano, très fidèle, avait très envie de prouver qu'il pouvait récupérer sa place de numéro un à Nancy. L'arrivée de Jean Fernandez, remplaçant Pablo Correa, semblait même l'avoir convaincu de rester. Celui qui  avait même fait savoir à ses dirigeants, quand la L2 menaçait, qu'il proposait de baisser son salaire pour rester en cas de descente en Ligue 2, avait tout pour finir à Nancy. Aujourd'hui, rien ne dit qu'il ne le fera pas et qu'il ne reviendra pas vivre près de chez lui un jour. Mais pour cela il faudra attendre, si tout se passe bien mardi (Bracigliano sera présenté à 13h15 mardi à Port Crouesty avec Alou Diarra), la fin de son séjour marseillais.

Tag(s) : #Sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :