Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 31 octobre est une échéance que tous les Ivoiriens attendent de voir arriver avec beaucoup d’impatience, mêlée de scepticisme. Mais surtout avec beaucoup d’appréhension car l’homme au stylo détient toujours la signature qui peut ramener la Côte d’Ivoire à la case départ. Toutefois, pourquoi ne pas lui accorder le bénéfice du doute et accepter que pour une fois, le fils du sergent-chef va agir en chef d’Etat ? Car ces élections présidentielles lui fournissent l’occasion d’étaler ses adversaires, qui n’ont ni les mêmes moyens ni les militants qui peuvent leur permettre de rivaliser avec lui. La preuve, au dernier sondage de l’un de ses zélateurs, la victoire est assurée pour le fils du sergent-chef avec plus de 51% d’intention de vote. Et quand on sait que l’intention vaut, il est sûr et certain que même si (en ‘‘face, y a rien’’) l’on ne contre pas la montée en puissance du fils des élections devenu le géniteur de la misère des Ivoiriens, la Côte d’Ivoire va régresser encore. Cela signifie que tout sera à refaire. Aussi, pour ne retomber dans la décennie FPI-refondation rebfondation, les militants PDCI-RDA doivent se montrer très attentifs, studieux et appliqués lors des séminaires de formation aux techniques de vote initiés par le parti ancien. Ainsi, pour savoir bien voter, il y a trois étapes. D’abord, le vote par empreinte digitale. Cela consiste à tremper l’index dans l’encre indélébile et d’apposer l’index dans la case du candidat Aimé Henri Konan Bédié. Ensuite, il faut plier le bulletin mais à revers, c’est-à-dire dans le dos pour éviter que l’encre se retrouve malencontreusement dans la case de celui contre qui l’on a voté. Il faut également faire attention de ne pas cocher l’éléphant sinon le vote n’est pas pris en compte car le bulletin devient ainsi nul. De nombreux militants ont tendance à faire une croix sur le front du candidat Aimé Henri Konan Bédié lors des simulations. Non, non et non !!! Il ne faut pas procéder de cette façon. Il ne faut pas faire ça ! Cette croix doit se mettre au bas de la photo du candidat Aimé Henri Konan Bédié et non sur son visage. Les militants devront éviter de faire aussi des croix sur le visage des autres candidats. Pour qu’Aimé Henri Konan Bédié restaure la dignité de la Côte d’ Ivoire, il faut savoir bien voter. Car si les militants votent mal, c’est faire échec à l’élection du candidat Bédié.

A demain !    

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :