Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Lionel Messi, Ballon d'Or par défaut

Lionel Messi, Ballon d'Or par défaut

Lundi 10 janvier 2011 - 20:53

Lionel Messi a été désigné Ballon d'Or FIFA 2010. L'Argentin devance ses coéquipiers espagnols du FC Barcelone, Andres Iniesta et Xavi, pourtant sacrés champions du monde avec la Roja cet été en Afrique du Sud. Une décision du jury qui démontre les limites des distinctions individuelles dans un sport collectif.

La question, depuis des semaines, était la suivante : lequel des deux Espagnols prénominés sera sacrée Ballon d'or FIFA ? En effet, comment imaginer que le trophée de meilleur joueur du monde, pour la première fois unifié après l'accord entre France Football et la FIFA, échappe à l'un des champions du monde que sont Andres Iniesta et Xavi Hernandez qui plus est tout à fait décisifs dans la victoire de la Roja cet été en Coupe du monde ? Rappelons notamment qu'Iniesta a été le buteur de la finale du Mondial et que les deux hommes sont les principaux artisans des succès du FC Barcelone depuis plusieurs saisons. Que faut-il faire de plus pour se voir décerner le Ballon d'Or ?

Oui mais voilà, problème : le jury n'a pas été capable de trancher. Alors plutôt que de choisir l'un des deux frères siamois (Iniesta et Xavi ont été formés ensemble), les notables de la FIFA et les journalistes composant ce jury ont désigné l'Argentin Lionel Messi qui est probablement, il est vrai, le meilleur joueur du monde... mais certainement pas le joueur le plus marquant de l'année 2010.

En effet, alors que l'Espagne triomphait cet été en Afrique du Sud, l'Argentine de Messi coulait à pic dès les quarts de finale et une humiliante élimination face à l'Allemagne (4-0). Etre un grand joueur en club, lorsqu'on a pour partenaires, Xavi et Iniesta, est une chose, être un grand joueur en sélection en est une autre. Cette année, disons-le tout net, Messi a échoué dans ce rôle.

Il n'en reste pas moins que c'est bien Messi qui s'est vu remettre lundi à Zurich le plus prestigieux des trophées individuels du football, et ce pour la deuxième année consécutive puisque l'Argentin avait déjà été sacré en 2009.

Ce suffrage démontre par l'absurde que la meilleure équipe du monde, armée de joueurs exceptionnels, peut ne pas voir honoré l'un des siens à l'heure des récompenses individuelles... et que le meilleur joueur du monde ne fait pas forcément la meilleure équipe du monde. Ou, en d'autres termes, que le sport collectif qu'est le football ne se prête pas au jeu des distinctions individuelles. Pas de façon pertinente, en tout cas.

Tag(s) : #Sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :