Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela fait des années que je désire obtenir une et une seule parcelle afin de préparer mon avenir, mais cela s’avère très difficile et compliqué. Pendant que certains cherchent une parcelle, d’autres par contre en ont plusieurs. Les plus nantis et même ceux qui sont au devant des opérations sont généralement les plus bénéficiaires et personne ne me dira le contraire.

Si j’avais à fouiller, je me demande si je pourrai avoir un bon nombre de citoyens capables de me parler des critères d’attribution des parcelles. Moi en tout cas, je n’en sais rien. Peut-être que je n’ai pas cherché à connaître. C’est moi qui ai peut-être tort. Ça se comprend néanmoins. Il faut être prudent dans pareille situation car d’aucuns me qualifieraient d’espion si je cherchais à comprendre. J’ai même eu peur de m’aventurer sur ce terrain.

J’ai souvent appris sur les ondes que telle ou telle autorité a eu des problèmes pour mauvaise gestion de parcelles. Cela me disait peu de chose, mais aujourd’hui je commence à comprendre ; car la flamme commence également à m’atteindre. Voici ce qui se passe : je suis propriétaire d’une toute petite parcelle en zone non-lotie dont je me garde d’abord d’indiquer le lieu. Cette parcelle d’à peine 64m2 avait été achetée à soixante cinq mille francs en 2007 et la somme investie s’élève à un peu plus de cinq cent mille francs, pour un petit bâtiment de 16 tôles en dur avec un WC. Tout cela dans le but d’obtenir une parcelle en mon propre nom.

Quand j’ai parlé à quelqu’un de mes dépenses effectuées, ce dernier m’a répliqué que j’ai été dupe en ce sens que je pouvais avoir mon nom sur la liste officieuse qu’il a pu consulter, à condition que j’aie à débloquer auparavant la somme de trois cent mille francs. Je lui ai dit que j’étais hostile aux business, car ils finissent toujours mal. Il répliqua que de toute façon, c’était trop tard pour moi. Plus tard dans mes angoisses, une autre personne me rassura que cette liste ne pouvait être affichée pour l’ instant à cause de la suspension des programmes de lotissement au niveau national. Je me demande quelle sera la suite de cette affaire.

De toute façon, il faut souvent se méfier de faire certaines déclarations ou de commenter certains faits quand bien même ils soient fondés, car d’aucuns parleront de preuves, tout en sachant que beaucoup de situations ne peuvent être ni filmées ni enregistrées. Je souhaite réellement que le gouvernement n’autorise même pas la publication d’aucune liste déjà établie car, de nos jours, c’est sérieux pour les détenteurs de non-lotis qui attendent d’être satisfaits. Chacun d’eux possède une photocopie légalisée de la pièce d’identité comportant un numéro attribué par la commission de recensement. Ces numéros ont été d’abords portés sur les murs. Si les autorités souhaitent savoir ce qui se passe, alors je proposerais qu’elles fassent une sérieuse vérification.

Il suffirait que chaque détenteur d’un numéro se place devant sa construction avec la photocopie dont je viens de faire cas, et le contrôle se fera clairement en récupérant du même coup ces pièces. Aucun individu ne pourra donc se diviser en plusieurs pour pouvoir se placer devant plusieurs bâtiments à la fois. La commission que je propose doit être indépendante, méconnue des responsables locaux se trouvant sur place.

Pour l’instant, espérant que tout ira bien d’ici peu, je place ma confiance sur nos autorités auxquelles je crois fermement pour prévenir une crise qui se dessine à l’horizon.

 

Tag(s) : #Société