Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conseil Proximitefm

Le Conseil National de Sécurité réuni sous la présidence du Chef de l'Etat pour arrêter des mesures préventives contre la maladie à virus Ebola.

La sécurité des Ivoiriens est au centre des préoccupations du Gouvernement ivoirien. Cette volonté manifeste s’est traduite par une réunion extraordinaire du Conseil National de Sécurité sur la gestion de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui s’est tenue à la Présidence de la République ce mercredi 27 Août 2014, de 10h30 à 12h, sous la présidence effective du Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Au cours de cette séance de travail, le Conseil National de Sécurité a tenu à remercier les partenaires bilatéraux et multilatéraux pour leur appui à la gestion de cette épidémie considérée par l’Organisation Mondiale de la Santé, depuis le 08 août 2014, comme une urgence de santé publique de portée mondiale. Et pour prévenir l’épidémie de la maladie à virus Ebola sur le sol ivoirien, des mesures préventives ont été prises par le Gouvernement, qui vont de la fermeture des frontières avec les République de Guinée et du Libéria, la mise en place d’un comité de veille chargé du suivi, de la mise en œuvre des mesures préventives. Ce comité est présidé par le Premier Ministre Daniel Kabla Duncan et peut recourir à toute expertise nécessaire pour faire échec à la propagation du virus en Côte d’Ivoire.

Contrairement aux déclarations et des prises de position des uns et des autres sur le continent africain, la Côte d’Ivoire examinera avec les autres pays touchés par le virus, la possibilité d’ouverture de couloirs sanitaires et économiques sécurisés,dans le strict respect des dispositions prévues par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Tout en réaffirmant la ferme volonté du Gouvernement ivoirien de préserver les excellentes relations qui ont toujours existé entre la Côte d’Ivoire et les pays frères concernés, le Conseil National de Sécurité tient à préciser que ces décisions exceptionnelles s’inscrivent dans le strict cadre des mesures préventives destinées à protéger l’ensemble des populations, y compris étrangères, vivant sur le territoire ivoirien.

Le personnel de santé, de défense, de sécurité, les autorités administratives, religieuses, traditionnelles et les populations devraient observer une vigilance la vigilance pour le respect des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola. C’est en tout cas le vœu du Conseil National de Sécurité qui souhaite une absence totale du virus sur le territoire national.

 

 

 

 

Tag(s) : #Nation

Partager cet article

Repost 0