Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La crise post-électorale a perduré par la faute des mercenaires du micro que sont Pierre Brou Amessan (DG illégitime de lmp-tv), Claude Franck About, Herman Aboua et surtout Awa Thabita Awoura. Elles ont été à la base de toutes les tueries et massacres perpétrés par les fds (forces de défense et de sécurité), par leurs discours partisans et non professionnels qui encourageaient les jeunes "patriotes" à attiser la haine. Aujourd"hui, après l'arrestation de Laurent Gbagbo, de son épouse et de ses plus proches collaborateurs, l'heure est à la réconciliation. Le Président de la République de Côte d'Ivoire, SEM Alassane Ouattara dans son ambition louable de réconcilier les Ivoiriens demande que toutes les bonnes volontés se mettent à la disposition de leur pays. C'est malheureusement ici que se pose le problème de réintégration des personnes comme Awa Tabitha, Pierre Brou Amessan, Claude Franck About, Herman Aboua.  Certains parmi eux sont des professionnels avertis (Awa Ehoura) mais devrait-on les réintégrer sans prendre le temps de chercher à comprendre leur motivation? Tous les soirs, Awa Ehoura animait librement et sans contrainte "Raison d'Etat" en laissant libre cours à sa joie d'appartenir à LMP (la majorité? présidentielle). Au point où certains téléspectateurs qui avaient voté pour Alassane Ouattara doutaient de la victoire de leur candidat. Or cette émission de par son caractère partisan incitait à la révolte et à la haine. Aussi ne devrait-on pas mélanger les génocidaires aux journalistes partisans de la paix. Certes, il est tout vrai que ces personnes retorqueront avoir leurs raisons mais il serait difficile de croire qu'elles étaient menacées. Alassane Ouattara et Brou Aka Pascal ont du pain sur la planche car il est sûr que même si la réconciliation doit se faire, il faut d'abord que la vérité se sache. Sinon, il faut craindre que l'esprit LMP prévale encore avec les autres caciques qui courent toujours et depuis leur cachette ne cessent de chauffer leurs partisans. Cependant, la réconciliation doit être effective parce que si les responsables premiers de la nouvelle RTI décident de pardonner, que cela ne soit pas du bout des lèvres. Elles doivent le faire façon sincère.

Tag(s) : #Sur La Balance (Edito)

Partager cet article

Repost 0