Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Conseil de sécurité de l`ONU s`est dit prêt vendredi à imposer des "sanctions ciblées" contre ceux qui font obstruction à une solution pacifique à la crise ivoirienne et aux forces de l`ONU, dans une menace voilée visant le président sortant Laurent Gbagbo.
Les quinze pays membres du Conseil de sécurité "affirment qu`ils sont prêts
à imposer des mesures, y compris des sanctions ciblées, contre toutes les
parties qui font obstruction aux tentatives pour une solution rapide et
pacifique à la crise, font obstruction au travail de l`Onuci (la mission de
l`ONU) et aux autres acteurs internationaux en Côte d`Ivoire", souligne une
déclaration du Conseil.

onu-conseil-securite
Des sanctions ciblées pourraient également frapper ceux "qui commettent des
graves violations des droits de l`homme et de la loi humanitaire
internationale", ajoute la déclaration lue devant la presse par l`ambassadeur
de Chine à l`ONU, Li Baodong, qui assure la présidence tournante du Conseil
pour le mois de mars.
L`Union européenne et les Etats-Unis ont déjà imposé des sanctions contre
Laurent Gbagbo et son entourage. Le Conseil de sécurité n`a pas encore décidé
d`une liste de noms, ont indiqué des diplomates.
Le Conseil de sécurité salue d`autre part les conclusions du Conseil de
paix et de sécurité de l`Union africaine qui a confirmé jeudi l`élection à la
présidence ivoirienne d`Alassane Ouattara, décision rejetée par son adversaire
Laurent Gbagbo.

 

Afp

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0