Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


PDCI RDA : Comment Allah Kouadio trompe Bédié

Allah Kouadio Rémi est sérieusement en train de tromper le PDCI et son président, Henri Konan Bédié, dans l’affaire qui secoue, depuis plusieurs jours, la grande famille PDCI à Toumodi. En effet, le délégué départemental de Toumodi 1 a décidé de régler ses comptes à de grands responsables du parti dans le département, au risque de créer une grave crise qui secoue, en ce moment, le PDCI RDA à Toumodi. 

 

En effet, le secrétaire permanent de la délégation 1 du parti, M. Tanoh Niangoin Frédérick, a été viré par le ministre Allah Kouadio Rémi. L’affaire fait grand bruit dans le département et pourrait porter un mauvais coup au PDCI dans cette localité, si la haute direction du parti ne réagit pas à temps pour calmer les esprits. A la vérité, le ministre Allah Kouadio est en train de tromper gravement le président du PDCI, Henri Konan Bédié, sur ce qui se passe à Toumodi. C’est qu’au terme de la conférence de la conférence de presse animée par le bouillant secrétaire permanent, Tanoh Niangoin Frédérick, jeudi 14 juin 2012, l’on a beaucoup appris sur cette affaire qui sent des règlements de comptes bien orchestrés par un Allah Kouadio qui se dit intouchable indécrottable à Toumodi. Lors de sa conférence de presse, le secrétaire permanent de la délégation 1 du PDCI à Toumodi, Tanoh Niangoin, a révélé avoir été démis pour avoir pris part, en mai dernier, à la manifestation du RHDP en faveur de M. Arthur Aloco, ex Directeur général de l’ATCI. Une manifestation pour laquelle des responsables PDCI et RDR s’étaient levés comme un seul homme, pour crier leur indignation. Il n’en fallu pas plus pour mettre le ministre Allah dans tous ses états. Pourtant, selon des indiscrétions, la position du président Bédié sur le débarquement d’Arthur Aloco de l’ATCI est clair : ça été une frustration de plus pour le PDCI. D’ailleurs, le Bureau politique du parti, réuni le 2 juin 2012, a nettement pris fait et cause pour Arthur Aloco et tous les cadres PDCI de l’administration abusivement démis par le régime RDR. D’où vient que le ministre Allah kouadio, délégué PDCI, sanctionne un responsable local du parti qui apporte son soutien un haut cadre PDCI viré de son poste? Tanoh Niangoin Frédéric, démis de ses responsabilités de membre permanent du PDCI de la délégation départementale de Toumodi 1, est en courroux, lui aussi. A travers une conférence de presse du jeudi 14 juin 2012 à la Mairie de ladite ville, l’ex-collaborateur du ministre Allah-Kouadio Rémi depuis 19 ans, a dit tout son «dépit» vis-à-vis d’une collaboration qui avait fini par l’agacer au point de rompre aujourd’hui les amarres avec le délégué départemental de Toumodi 1, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Allah-Kouadio Rémi. «J’ai fini par être dépité par l’environnement politique de ma collaboration avec le ministre Allah-Kouadio Rémi», a-t-il tonné. Pour lui, il n’y a qu’une seule raison qui expliquerait son débarquement en tant que permanent de Toumodi 1. Selon le conférencier, il «paye le prix de son refus de cautionner l’égocentrisme et l’injustice». Tanoh Niangoin a insisté sur le fait que tout est parti du fait qu’il a pris part, comme bien d’autres responsables PDCI de la localité, à une journée de soutien à Aloco Arthur, anciennement directeur de l’ATCI, démis de ses fonctions. Un casus belli que le ministre Allah Kouadio n’aurait pas apprécié. Au point de nommer le député Boni Claude Octave à sa place. S’il avoue n’être pas opposé à la décision du ministre, il dit qu’il a été mis sur le fait accompli. «J’ai marqué mon accord avant de lui exprimer mes griefs. Le ministre que j’appelais refusait de me prendre au téléphone ou de répondre à mes Sms» a-t-il révélé. Comme conséquences de ces actes, Niangoin Frédéric Tanoh opte pour la rupture du contrat politique avec le ministre. Aux militants du PDCI de Toumodi, il a demandé de rester neutres dans cette affaire et de se tenir prêts pour la conquête du futur poste de Conseil régional qui doit leur revenir.

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0