Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

GENEVE - La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’ homme Navi Pillay, a fait mardi une déclaration concernant la tenue du procès en appel sur l’ assassinat d’ un défenseur des droits de l’homme congolais en juin 2010, Floribert Chebeya Bahizire, en exprimant l’espoir que "la conduite de cette affaire reflètera l’ engagement du nouveau gouvernement pour l’indépendance du pouvoir judiciaire".

Mme Pillay a demandé que durant le procès en appel sur l’ assassinat de Floribert Chebeya Bahizire et la disparition de son chauffeur, Fidèle Bazana Edadi, les standards internationaux d’ un procès équitable soient respectés. "L’ importance de ce procès ne peut être surestimée. Monsieur Chebeya était un pionnier dans le domaine des droits de l’ homme en République Démocratique du Congo (RDC) et son assassinat a porté un coup aux défenseurs des droits de l’ homme à travers le pays", selon la déclaration lue par Rupert Colville, porte-parole de la Haut-commissaire.

Chebeya avait été trouvé assassiné le 2 juin 2010 dans les faubourgs de Kinshasa. Le 23 juin 2011, la cour militaire de Kinshasa / Gombe a condamné 5 policiers de meurtre, arrestation et détention illégales, enlèvement. Trois policiers ont été condamnés par contumace. L’ inspecteur général de la police nationale congolaise a été suspendu de ses fonctions mais il n’ a jamais été formellement inculpé. La prochaine audience du procès en appel est prévue de se tenir mardi.

La Haut-Commissaire a appelé les autorités judiciaires congolaises à prendre toutes les mesures nécessaires pour veiller à ce que le procès en appel soit entièrement conforme aux normes internationales de procès équitable.

Tag(s) : #Société

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :