Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

KoudouMKduel-22

 

Situation postélectorale en Côte d’Ivoire

 

Nos généraux ont-ils une dette morale envers Laurent Gbagbo ?

 

Nos généraux ont certainement une dette morale envers l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. C’est le constat que font les ivoiriens depuis le bras de fer qui oppose le candidat malheureux Laurent Gbagbo et le président démocratiquement élu, M. Alassane Dramane Ouattara à l’issu du deuxième tour de la présidentielle en Côte d’Ivoire. S’il y a assurément dette, c’est qu’il y a subséquemment créancier. Or, une dette quelque soit sa nature doit toujours être payée. Ici, les faits se confirment. Le peuple de Côte d’Ivoire se souvient comme si c’était hier des propos tenus par l’ex-chef d’état M. Laurent Gbagbo lors du 50e anniversaire de la Côte d’Ivoire à l’endroit du général Philippe Mangou et ses collaborateurs. « Si moi, je tombe, vous (les généraux de l'Armée, Ndlr) tombez aussi. C'est comme un édifice qui a plusieurs poteaux. Si tu le fais tomber, tes poteaux tomberont aussi». Cet aveu de l’ex-chef d’Etat ivoirien a en effet joué et continue de distraire la conscience de nos honnêtes hommes en treillis. Certains patrons de l’armée se demandent bien le sort que leur réserve le Président Alassane Ouattara, une fois pleinement dans ses fonctions. D’autres par compte ont peur de s’afficher dissidents devant leurs gradés.

Et comme la discipline est la première règle fondamentale de l’armée, nul n’a le droit de lever le petit doit pour se montrer séditieux. Cette dette en effet ne finira jamais d’être payée. Et tout porte à le croire. Lieutenant colonel en 2004, après l'échec cuisant de l'opération Dignité qu’il a initié pour recouvrer les zones centre, nord et ouest, sous contrôle des forces nouvelles, notre  Chef d'état-major des Armées est allé le plus vite qu’on pouvait s’imaginer. Récemment élevés au grade de général de corps d’armée aux côtés des généraux monuments, Ibrahima Coulibaly et Thomas Daquin, Philipe Mangou et Edouard Kassaraté Tiapé ont certainement mal à en découdre avec leur ex-chef suprême de l’armée. Quand les Généraux de brigade Vagba Faussignaux (Commandant de la Marine nationale), Aka Kadjo Marc (Commandant des Forces aériennes) et Guiai Bi Poin Georges (Commandant Cecos), deviennent des Généraux de division. Sans surprise, les Colonels major Détoh Letho Firmin (commandant Forces terrestres), Dogbo Blé Bruno (Commandant Garde Républicaine et Commandant Militaire du Palais), Alla Kassi (Etat-major des Armées), Touré Sékou (commandant EFA de Zambakro) et Kouakou Kouadio Nicolas (commandant CCI) montent Généraux de brigade. C’est une véritable dette morale. Et ce cadeau empoisonné de  Laurent Gbagbo à ces Généraux et officiers supérieurs est visiblement en train de livrer ses secrets. «Où va alors notre armée?». Ne m’en demandez pas plus!

 

Vio Pkangui

 

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :