Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 SODJO-ALBERICN-GUESSAN-copie-1.jpg

 

Sodjo Albéric Triples est un jeune ivoirien vivant en Hexagone. Très profondément attaché la Côte d’Ivoire, cela ne l’empêche nullement de croquer  sans détour et sans langue de bois, l’actualité dans son pays. Dans la première partie de cette interview, il nous dit son sentiment sur l’émergence chère au Président Alassane Ouattara et énumère certaines vérités qui ne rencontreront certainement pas l’assentiment de tous. Telle celle qu’il nous livre ici sur la candidature d’Afffi N’Guessan à la présidence du FPI.

 

Le Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, veut emmener le pays à l'émergence à l'horizon 2020. Pensez-vous que toutes les conditions sont réunies pour y arriver?

 Un dicton chinois  conseille « d'avoir un grand rêve dans la vie. Ainsi si l'on arrive à réaliser ne serait-ce que sa moitié, c'est déjà quelque chose. » Descartes lui, pense que le malheureux n'est pas celui qui n'a ni argent ni maison, ni bien, mais bien celui qui n'a pas de rêve. En ce sens je donne raison au Président de la République ivoirienne S.E.M. Alassane Ouattara de songer qu'une émergence de la Côte d'Ivoire est possible à l'orée 2020.  Ce que l'on veut est une chose. Et ce que l'on peut est toute autre chose. Il n'est pas possible pour un pays comme la Côte d'Ivoire, qui est entrain de sortir d'une guerre, d'accéder à l'émergence en moins d'une décennie. L'émergence passe par plusieurs étapes dont: l'autonomie, l'indépendance souveraine, la prospérité économique, la paix, la stabilité politique, la culture, l'éducation, etc. Or la Côte d'Ivoire a détruit tous ces critères que je viens d'énumérer. Il faut qu'elle les sème en 10 ans avant de les entretenir sur 10 pour espérer émerger dans encore 10 ans.

Soit à l'orée 2050 si le pays et son peuple restent sages. L'équipement n'est pas synonyme de développement.


La sécurité en Côte d'Ivoire est minée par la présence de petits gangsters appelés "microbes" qui la mettent à mal par des agressions et l'assassinat des populations. Quelle pourrait être, selon vous, la ou les solutions pour en venir à bout?

La sécurité totale intérieure d'une nation reste le plus grand défi de tous les pays quel que soit leur niveau de développement. Plus on renforce la sécurité, plus le banditisme s'accroît et se professionnalise. Plus on sort les gros moyens pour lutter contre le fléau d'insécurité, plus les malfaiteurs deviennent coriaces. Il n'y a pas une solution toute faite pour trancher l'insécurité  car dans la vie, rien n'est fixe, tout est en flux, tout se modifie (l'intelligence de êtres humains, le bien comme le mal  se développent et chacun les utilise à son profit). 

Que peut-on contre quelqu'un qui n'a pas peur de mourir ?

La peine de mort américaine, la Charia islamique, l'ex  guillotine française [...] n'ont jamais réussi à éradiquer totalement la délinquance.

 Nous devons donc remonter plus loin en renforçant de vigilance dans le trafic de la drogue (moteur de la délinquance professionnelle), lutter contre le trafic d'arme à feu, sensibiliser la population de cœur à cœur à la paix et l'amour, promouvoir l'emploi pour tous (un animal qui a faim n'est jamais libre et doit absolument manger par tous les moyens), renforcer l'éducation dans des classes sociales prioritaires, et enfin pour une dissuasion massive, créer des unités spécialisées dans la luttes contre les vols et  agressions criminelles  comme aux temps de la SAVAC.

 Il y a des pays comme l'Arabie saoudite ou le Burkina Faso, où le vol est rare. Il faut s'en rapprocher pour prendre conseil.

 

Les prisonniers pro-Gbagbo sont passés en jugement avec à leur tête Simone Gbagbo. Si l'on peut les juger en Côte d'Ivoire, pourquoi n'en a-t-il pas été de même pour Laurent Gbagbo et Blé Goudé?

Gbagbo ‘‘n'est pas en prison.’’ Il a été simplement éloigné du pays pour lui briser tout rêve de revenir au pouvoir. Et ce, afin qu'Alassane Ouattara puisse gouverner en toute tranquillité. Blé Goudé est très influent et peut appeler des patriotes à occuper les rues à tout moment et déstabiliser le pouvoir actuel. Pour que le pays soit stable et tranquille, il faut bien éloigner ses deux-là.  Simone Gbagbo « n'est qu'une première Dame » et n'a jamais été influente. Elle ne représente aucun danger pour le pouvoir, donc peut vivre [même en liberté] en Côte d'Ivoire. Voilà pourquoi elle peut être jugée à Abidjan tout comme les autres.

 

L'Appel de Daoukro qui entérine la candidature unique d'Alassane Ouattara, par le Président Henri Konan Bédié, divise la classe politique ivoirienne, pire, les militants PDCI-RDA. Quels commentaires?

Les militants n'ont pas à se diviser. Le Président Henri Konan Bédié est très âgé et ne pourra même pas diriger le pays. La Côte d'Ivoire actuelle est bien à l'image d'Alassane Ouattara. C'est lui seul qui peut faire la paix et la guerre dans le pays. C'est le seul qui contrôle la situation. Qui plus est, c'est avec l'aval de BEDIE lui-même qu'il présente sa candidature. Pourquoi donc se chamailler? Et d'ailleurs démocratiquement, le RDR est majoritaire. Je lui rappelle par contre de ne pas faire la même erreur qu'Houphouët Boigny qui croyait qu'il était immortel et donc n'a jamais préparé les ivoiriens à lui succéder.

 

 


Affi N'Guessan souhaite que le FPI participe aux prochaines élections présidentielles alors que d'autres militants du parti refusent. Ces derniers n'ont-ils pas tort? Si oui, pourquoi? Si, non pourquoi?

 « Allez-y voter, si vous ne votez pas, celui qui sera élu va vous commander », disait Laurent GBAGBO en 2000 lors d'une campagne présidentielle. Il ne sert à rien de boycotter les élections car  les résultats seront reconnus et le FPI s'enfoncera encore davantage.

Ceux qui ont encore  des rancœurs, donc loin de la réconciliation, sont ceux qui sont contre les propos d'AFFI NGUESSAN

 

Partout en Côte d'Ivoire, d'Abidjan à Zê (Man), une expression revient sans cesse "Gbagbo kaffissa". Pour dire que du temps de Laurent Gbagbo, les Ivoiriens mangeaient à leur faim et les jeunes pouvaient se prendre en charge. Ce qui ne semblerait pas être le cas avec le pouvoir actuel. Commentaires!

Quand Gbagbo était au pouvoir, il n'y avait ni guerre, ni paix. Quand on essaie d'envisager la Côte d'Ivoire comme un pays en paix, elle est en guerre. Quand on essaie de la voir comme un pays en guerre, elle semble être en paix. La population vivait dans un état de latence où les ressources (ndlr la force vitale du pays) n'étaient pas encore affaiblies. Il est permis d'affirmer que la population avait encore quelques réserves pour s'auto nourrir aux temps de Gbagbo. Mais pour que Alassane Ouattara soit président, il a fallu décimer une bonne partie de la population, leur bien, nourriture, maisons, plantations, bref...toute la force vitale de la population. C'est tout à fait évident que la population ne trouve plus rien à manger !!!!!!

 

La famine, le coût élevé des marchandises, la cherté de la vie la délinquance professionnelle « les microbes » les maladies, les épidémies sont les conséquences directes de la guerre

Toute chose étant en mutation constante, une situation aussi difficile soit - elle est appelée à se modifier. Aucune difficulté insurmontable, il n y a pas de problèmes sans solutions ! Cette misère ne sera pas éternelle.



La dépravation des mœurs a pris une allure vertigineuse avec un pic de gays qui s'affichent ouvertement. Quel commentaire en faites-vous? Pour ou contre le mariage homosexuel?

 L'homosexualité est innée. Elle n'est pas acquise. On ne choisit pas de l'être. Les molécules et atomes sont essentiellement inorganiques et les particules élémentaires manquent d'individualité. Ils se combinent en des composés toujours complexes jusqu'à devenir les gènes qui déterminent la personnalité des êtres humains. Bref. Ce n'est pas une maladie mentale, ni une mode. C'est des êtres normaux en leur genre aussi longtemps que la nature sera complète à chaque instant.

Et il n'y a rien pour leur faire changer d'avis. Si le mariage peut les rendre heureux, qu'ils se marient et aient des enfants biologiques. Le sexe est une affaire qui n'engage que les animaux dont les êtres humains.

 

La Côte d'Ivoire lutte actuellement contre l'entrée et la propagation de la maladie à virus Ebola sur son territoire. Pour le moment, elle y parvient. Quel est votre commentaire à ce sujet si préoccupant?

D'abord, le virus EBOLA est bel et bien en Côte d'Ivoire. L'ivoirien ne sait jamais de quoi il souffre ni de quoi il meurt. Il a toujours accusé  les sorciers de son malheur. L'ignorance est le premier maillon qui aboutit à la souffrance. (…)


Affi est candidat contre Laurent Gbagbo à la présidence du FPI. Quels commentaires faites-vous de ce que les militants de ce parti appellent la trahison du président actuel de ce parti ?

La candidature de Pascal Affi N'Guessan est salutaire.

Pascal Affi N'Guessan est candidat à la présidence du FPI mais pas contre Gbagbo !!! Laurent Gbagbo n'est pas dans les conditions normales pour être à la tête du FPI. Gbagbo n'est pas éternel. S'il avait compris cela très tôt, je pense qu'il n'y aurait pas eu la guerre en Côte d'Ivoire en 2011. Personne n'est irremplaçable. Et si Gbagbo meurt un jour,  que deviendra le PFI ? Il faut savoir préparer la succession, et c'est ce qui manque aux Africains. Le FPI n'existera que s’il a un président actif sur le terrain.

 Cher militant et patriotes ivoiriens, il n'y a pas de trahison de la part de Pascal Affi NGuessan, les hommes meurent, mais le pays doit avancer. De l'attachement à l'existence (ou à une personne) comme une entité immuable naît la souffrance, la maladie, la vieillesse et finalement la mort. 

 


Affi N'Guessan affirme être candidat pour libérer Gbagbo. Quelle analyse faites-vous de cette affirmation de l'actuel président du FPI ?

Mais quelle clairvoyance !!!! Comment Gbagbo peut-il sortir de la CPI s'il n'a pas un proche au pouvoir ? Si Affi NGuessan est candidat en 2015 et qu'il remporte les élections par un vote massif des adhérents FPI et Indépendants, ne voyiez vous pas que c'est une porte ouverte à la libération de Gbagbo ?

Vouloir imposer Gbagbo coûte que coûte à la tête du FPI revient à courir à la perte de ce dernier

 

 

Réalisée par téléphone par Gervais Y Djidji

gervdji@yahoofr

 

 

A suivre…

 

 

Tag(s) : #Interview