Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

M. Lignon Zégré Pierre, secrétaire de section PDCI à Bakayo S/P de Liliyo, dans le département de Soubré, a été victime d'une agression de la part de ses adversaires de LMP à son retour d'une rencontre du RHDP alors qu'il regagnait son domicile à moto( l'une des motos du parti PDCI pour les campgnes dans cette zone).

Ce jour-là, jeudi 18 novembre 2010, l'envoyé spécial du RHDP, M. Kouadio Marcelin, Inspecteur du PDCI, était allé à la rencontre de la population de Bakayo pour leur porter le mot d'ordre du Président Aimé Henri Konan Bédié pour le deuxième tour des élections présidentielles en Cote d'Ivoire afin de voter massivement le Président Alassane Ouattara. Selon le SG de section PDCI, M. Lignon Zégré Pierre,c'est à l'issue de la rencontre du RHDP tenue dans le quartier Djèkro de Bakayo,que faissant chemin tout seul à mobylette,il voit une immense foule et un jeune accourir vers lui. Arrivé dans un lieu en creux,l'individu a profité qu'il soit en déséquilbre pour plonger sur lui à l'aide d'un un autre qui a surgi derrière lui. Tous deux ont commencé à battre copieusement le militant PDCI qui était à 300 métre de sa résidence. Les bruits ont attiré du monde. Ce qui a organisé un mini combat. Notre interlocuteur continue pour dire que cette bastonnade en sa faveur n'est pas simple,un certain Saidou K.Raphael secrétaire section FPI basé à Bilignon aurait reçu une information d'un chef du campement Petit Bouaké qui lui FPI que le SG section PDCI est allé dans les hameaux de la zone de Soubré dire aux Baoulés de voter qu'Allassane Ouattara et non Laurent Gbagbo au 2ème tour des élections présidentielles. Ces propos non vérifiés ont poussé les militants de LMP à battre le militant SG section PDCI de Bakayo. Saisissant le Sous Préfet de Soubré,les chefs de villages et biens d'autres autorités de la ville,M. Lignon Zégré militant PDCI voulant avoir un éclaircissement sur cette bastonnade touchant ses membres et même la moto abîmée a convoqué le lendemain les deux militants FPI  MM. Guédé Libré Claude et Zézé Zagbadi à la gendarmérie de Soubré où ils repondront de leurs actes. Ajoutant au fait,ses militants FPI ont fait des traques aux Baoulés des différents campements de cette localité et en second plan interdissant les militants RHDPde ne plus jamais revenir voter dans le même lieu de vote sinon il y aura morts d'hommes. Après ce fait, la leçon à tirer, c'est que le FPI n'est pas du tout prêt à lâcher le pouvoir et de faire la paix.

Tag(s) : #Régions