Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Direction de la communication de la coordination RHDP de Koumassi a été contrariée par la diffusion, au journal de 20h du jeudi 09 juin dernier, de la restitution de l’évènement consacré au remerciement à tous les acteurs de la démocratie nouvelle et à la réconciliation.

 

         Elle s’explique difficilement le fait que l’on ait royalement ignoré l’intervention du Président du Directoire du RHDP, secrétaire Général du PDCI-RDA et parrain de cette cérémonie organisée par la coordination communale du RHDP.

 

Pas même le Président de la coordination locale du RHDP, délégué communal du PDCI à Koumassi, le Maire N’DOHI Raymond n’a eu l’honneur d’être entendu ni même cité.

 

Le Président KKB de la JPDCI, tout comme le président du comité d’organisation, monsieur N’DRI Konan Cyprien, n’a eu droit à aucun flashing de la camera.

 

Il est utile de rappeler qu’après l’allocution du président de la coordination locale du RHDP qui a salué la détermination et l’action bénévole des jeunes et des femmes pour le respect du vote du peuple avant d’appeler à la réconciliation sans réserve, le ministre KANDIA CAMARA a instruit les populations sur le nouveau code de conduite qui doit être celui du citoyen nouveau tourné vers l’excellence en toute activité.

 

Et, le professeur Djédjé Mady, dans un magistral cours de l’Houphouëtisme, a exposé, 20 minutes durant sur l’essence, la nécessité et l’intérêt pressant de la réconciliation de tous et par tous afin de donner une chance à la reconstruction de notre prestigieuse nation.

 

De ces interventions toutes aussi enrichissantes, seule celle du ministre KANDIA Camara, présidente de la cérémonie a eu le privilège d’être entendue et commentée en même temps.

 

 

Refusant de contribuer à la polémique qui a cours dans les chapelles du RHDP depuis la composition du nouveau gouvernement, nous voulons seulement rappeler que le traitement professionnel de l’information par les médias d’Etat a toujours été au centre des préoccupations des parties signataires des accords internationaux, de Marcoussis à Ouaga ; mais encore, une exigence du groupement de l’opposition aujourd’hui au pouvoir.

 

C’est donc juste d’espérer que les grandes luttes pour l’indépendance professionnelle de la RTI qui ont valu le sacrifice de vies humaines, n’aura servi qu’à déshabiller Paul pour habiller Pierre du même manteau.

 

La Direction de la communication du RHDP Koumassi sait pouvoir compter sur le professionnalisme des promus aux postes de responsabilité de la RTI pour éviter, les prochaines fois, de tels désagréments que nous voulons mettre au compte des difficultés à maîtriser les commandes des services en cette période de timide reprise.

 

 

 

 



Tag(s) : #Déclarations