Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article publié le: 20 Mars 2011 - Auteur: Cheick Amidou Soilé - Source: Lebanco.net
"Vous pouvez être le pire des salauds,je me battrai pour que vous puissiez être défendu" dixit Me Vergès.Je pourrais ajouter ceci:"pourvu que vous ayez des malles d'or pour payer mes honoraires".Effectivement,cet avocat hors du commun a passé sa vie à défendre des salauds,des ordures.Puisqu'il est sollicité par Gbagbo pour assurer sa défense,que conclure? Fait-il partie de cette caste de clients au pedigree peu élogieux? Le sieur Gbagbo a-t-il déjà besoin d'avocat?La CPI est-elle si proche?
L'arrivée de Roland Dumas et Jacques Vergès nous ouvre les yeux sur l'état d'âme du dictateur ivoirien qui se cramponne au pouvoir dont il a été déchu par les Ivoiriens dans leur grande majorité.Ces deux presque nonagénaires dont les vies sont obscurcies par des trous noirs viennent se vautrer dans les fauteuils présidentiels que leur hôte squatte depuis sa défaite et nous narguent de manière insolente en crachant sur nos meurtrissures.Je me demande encore quel hospice a bien pu délivrer un bon de sortie à ces deux ringards au soir de leur ténébreuse vie.Il est bien triste qu'au crépuscule de leur existence,Me Vergès et Roland Dumas continuent d'emprunter le mauvais chemin en s'obstinant à blanchir un assassin des libertés qui a fait tuer des centaines d'Ivoiriens dont le tort était de vouloir manifester pacifiquement pour défendre leurs droits bafoués.Il s'en trouvera toujours un pour défendre l'indéfendable ou pour pactiser avec le diable!Comment concocter un plaidoyer pour celui qui a fait violer des Françaises en Novembre 2004,fait tirer sur des soldats français à Bouaké(9 morts),fait fermer et vandaliser de nombreuses entreprises françaises en Côte d'Ivoire?Faut-il rire ou pleurer de la démarche des deux vieillards dont la sénilité inquiète?Dans tous les cas,je ne leur souhaite pas bonne chance dans cette piètre aventure cocasse et friponne.

Rendez-vous à la Haye

Donnons-leur rendez-vous à La Haye pour le procès de la bande frontiste.Chef d'accusation:crime contre l'humanité.Mais avant,essayons d'éplucher leur existence veule!
L'on sait que Dumas,de ses positions privilégiées,a toujours trempé dans le faux alors qu'il était tout puissant ministre sous Mittérand qui ironisait ainsi: " pour le droit, j'ai Badinter et Dumas pour....le tordu".Lors de son procès de Janvier 2001,il est présenté comme un corrompu de "L'Affaire Elf".Ses galipettes avec Christine Deviers-Joncour, putain de la République patentée, ont emporté la dernière couche mince de vertu qui s'était fossilisée dans l'âme de l'ancien bras droit de l'homme du discours de La Baule.Les commissions dans "L'affaire Taïwan",ses démêlées avec la justice qui lui ont valu une condamnation avec sursis et une amande de 150.000 Euros sont autant de feuillets sombres de son parcours.C'est cet homme politique peu vertueux avec une toge de clerc crapuleux que le clan Gbagbo nous brandit comme un trophée de guerre,oubliant même au passage que Dumas est un étranger.Un Français de surcroît!Ah souveraineté!Ah nationalisme,quand vous nous tenez et nous aveuglez!

Quant à Vergès,tout le monde le connaît!Défenseur de Moussa Traoré après sa parenthèse scabreuse et despotique sur le Mont Koulouba,Khieu Samphan(le chef des criminels Khmers rouges du Cambodge) avec ses 2.000.000 de morts,le SS nazi Klaus Barbie,Sadam Hussein le bourreau des Kurdes,Omar Raddad,le Serbe Zlobodan Milosevic...Dois-je continuer d'explorer la carrière nauséeuse de ce chasseur de prime?Ce n'est d'ailleurs pas fortuitement que le cinéaste Barbet Schroeder lui consacre un film,sorti le 6 Juin 2007,au titre évocateur

"L'avocat de la terreur".Peinture au vitriol plus qu'amer qui présente un sujet,au sens freudien du terme,mystérieux et énigmatique tourné résolument vers la gloire personnelle.Vergès lui-même a d'ailleurs écrit un ouvrage dont le titre "Beauté du crime" paru en 1988 nous révèle l'état névrotique de l'avocat-écrivain.Contemplez la portée de l'oxymore à travers "l'harmonie" que le pervers et cynique juriste tisse autour de deux morphèmes antithétiques(Beauté et Crime) à l'intérieur du syntagme nominal!Vous avez compris pourquoi il se lèche les babines en humant les senteurs aromatiques des cadavres,fruits des crimes à nous imposés par Gbagbo,le Nicolas ou ...Laurent Machiavel de la lagune Ebrié!C'est certainement l'une des raisons pour lesquelles ce mercenaire du droit se vend aux pires bourreaux.Or défendre ou plaider devrait s'accommoder de la morale.Nous avons là l'une des clés de voûte du paradoxe Vergès :aspirer à une posture quasi christique servie par un esprit mesquinement diabolique et cupide!Selon la rumeur,il aurait ramassé en Côte d'Ivoire 650 millions de nos francs pour ses pitreries du 30 Décembre 2010.

Vous constatez avec moi que cet avocat est plus proche du matamore que du parangon de vertu dont on veut saouler notre jugeote.La RTI est mise à ses pieds en compagnie de son adjuvant,Dumas.J'avoue que,pour paraphraser Goncourt,cette comédie burlesque débitée sur les plateaux de la maison bleue ne m'a charmé,ni éjoui,ni instruit.Les esprits avertis ont dû se rendre compte que le discours creux du négrier n'était qu'un salmigondis sibyllin.Le thème, ou la rengaine, est connu:la défense de la souveraineté nationale ou africaine.C'est le nouveau fonds de commerce de Gbagbo après ceux tragiques qu'il récitait partout quand il était opposant:l'affaire du Guébié et la mort d'Ernest Boka.Pour sûr,les niais se sont laissés embobiner par cette forme de propagande éhontée du toubab venu sauver l'édifice en ruines.Malheureusement!Allons-nous demeurer engoncés dans cette sorte de camisole du mensonge,de la couardise et de la ruse complètement déjantés?Non,non et non!

Pour finir et montrer que l'expertise de Vergès ne peut guère sauver le soldat Gbagbo,je me contenterai fidèlement de deux citations de l'avocat sans morale,extraites de son ouvre "Beauté du crime".A la page 12 de son brulot,l'adorateur renégat de Thémis,la main sur le cour,dans un humanisme factice s'indigne en affirmant:"Rien ne me choque autant que l'acharnement sur un vaincu".Décryptage:Gbagbo est un vaincu dont il faut atténuer les souffrances.Cerise sur le gâteau,Vergès le philanthrope,à la page 13 du même ouvrage,s'engage définitivement:"Entre les chiens et le loup,je serai toujours du côté du loup,surtout quand il est blessé".Or à présent,Gbagbo est un loup blessé,défait qui est en train de se transformer en charognard!Vous avez dit charnier?Gbagbo,c'est la fin du tragique et funeste pantoum!
Haro sur les deux baudets gaulois de service!

"Ivoiriennement"!



*Cette contribution est anachronique mais j'ai voulu la partager avec vous.
Tag(s) : #Contribution

Partager cet article

Repost 0