Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le capitaine des Lions Indomptables a déféré, vendredi dernier, à une convocation de la sous-direction des enquêtes économiques de la direction de la Police judiciaire à Yaoundé.


Samuel Eto’o Fils a, selon plusieurs sources, été auditionné vendredi dernier dans la matinée par les enquêteurs de la sous-direction des enquêtes économiques (Sdee) de la direction de la Police judiciaire à Yaoundé. Le capitaine des Lions indomptables déposait, non comme accusé, mais plutôt comme témoin à charge dans le cadre du dossier concernant la gestion des retombées financières des différentes participations de la sélection de football aux compétitions internationales, notamment les dernières Coupes d’Afrique et du monde de football. Si l’on en croit notre confrère La lettre du continent, un confidentiel français qui relaie cette information, l’audition de Samuel Eto’o se situerait dans la mouvance des récentes convocations du président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Mohammed Iya avait, en effet, été entendu le 17 mai dernier par les mêmes services de la PJ sur la gestion de cette manne financière. 

L'international camerounais, a également, indique La lettre du continent, été interrogé sur la débâcle de la sélection nationale lors du dernier Mondial en Afrique du Sud. C’est, entre autre, pour déférer à cette convocation et honorer son rendez-vous avec nos confrères de Stv2 que le sociétaire de l’Inter de Milan serait, de manière inattendue, revenu précipitamment au pays mercredi dernier, après le match amical Cameroun-Russie (0-0). 
C’est depuis la capitale économique, Douala, où il devait enregistrer une interview ce jeudi 09 juin 2011 que Samuel Eto’o a informé l’assistance de sa convocation du lendemain à la PJ. Il en informera également sa famille et plusieurs de ses proches, avant de prendre le chemin de Yaoundé vendredi matin. Aussitôt après ce rendez-vous, il aurait sauté dans un jet privé à destination d’Abuja afin de prendre part, samedi 11 juin, au jubilé de fin de carrière qu’organisait l’international nigérian Nwanko Kanu.

Lions indomptables
Si diverses sources concordent pour affirmer que Samuel Eto’o a été entendu comme témoin à charge à la PJ, vendredi dernier, le mystère reste entier quant au lieu de cette audition. Notre source, à la direction de la Police judiciaire, oppose un démenti catégorique à cette information : «Samuel Eto’o n’a pas été aperçu dans les locaux de la direction de la Police judiciaire pendant toute la journée du vendredi 10 juin 2011.» Et de suggérer l’hypothèse que le capitaine des Lions indomptables eût été entendu par les enquêteurs de la Sdee, mais hors des locaux de la PJ et, pourquoi pas, dans un hôtel à Yaoundé. D’autres informateurs font valoir que l’international camerounais serait arrivé à la PJ camouflé, gagnant les bureaux des enquêteurs par une porte de service afin d’éviter le regard des curieux et autres fanatiques.

Très alarmiste sur le sort de l’actuel président de la Fécafoot, au point de laisser planer son interpellation imminente à la faveur de la réactivation de l’«Opération épervier» dans le domaine du football, le confidentiel français estime que «la présence de Samuel Eto’o dans les locaux de la police judiciaire, vendredi dernier, ne devrait pas arranger les affaires» de celui dont le départ, à la tête de la Société de développement du coton (Sodecoton), était récemment exigé par le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril. Dans son discours d’ouverture de l’actuelle session de l’Assemblée, le 6 juin dernier en effet, il accusait le non moins directeur général de la Sodecoton de «gérer à distance» une entreprise qui, pourtant, a besoin d’«hommes disponibles» et qui ne partagent pas sa gestion avec «les passions populaires».
 

Tag(s) : #Sports

Partager cet article

Repost 0