Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Braffouébi, village situé dans la sous-Préfecture de Sikensi était en fête le 24 décembre 2019 dernier. Et pour cause !
En effet, c’est ce jour –là, veille de Noel que les deux frères de la Communauté  Missionnaire chrétienne internationale de Côte d’Ivoire, en d’autres termes « CMCI-CI » : Famahan Samaké et Marie-Nicole Gnamba ont choisi pour convoler en justes noces selon la « tradition Abidji », devant parents, amis et connaissances. Marie-Nicole Gnamba est arrivée sur le lieu de la cérémonie parée de bijoux en or, en compagnie d’un jeune au teint d’ébène, également paré de bijoux dorés.  Les deux avaient une allure de Prince et de princesse. Auparavant, Famahan Samaké, le premier à arriver sur les lieux de la cérémonie, était encadré par de nombreuses jeunes filles, elles aussi sanglées dans de beaux habits de fête. Après le rituel traditionnel consacré au mariage, de sages conseils de la part des parents, ont été prodigués aux nouveaux mariés. Les Pasteurs : Justin et Tibé ont béni l’union des frères, avant les chants et les danses en leur honneur qui ont meublé la cérémonie. Un déjeuner copieux de repas préparés dans la pure tradition abidji a été servi par des jeunes filles en tenue traditionnelle Abidji. Le 25 décembre2019, après la cérémonie civile à la Mairie d’Attecoubé, le cortège s’est ébranlé pour le domicile des mariés à Angré- Soleil 2. Là, le Pasteur –Missionnaire-fondateur de la CMCI-CI a béni, sous le sceau du Saint-Esprit, l’union de Samaké et de Marie-Nicole Gnamba.

Les deux époux ont échangé leurs sentiments. Pour Samaké, « le premier trésor d’un homme, c’est sa femme ».  Quant à Marie-Nicole, elle a dit en substances : « Samaké, je te porte cette alliance, signe de mon amour pour toi ». Avant la bénédiction du Pasteur –Missionnaire, le Pasteur Désiré Douah Sahi  a dit que « le mariage en Christ est la solution d’un vrai mariage. Des gens prennent des femmes et vivent des lustres sans le mariage. Ce n’est pas juste. Jésus est la solution. Avec Lui, les choses vont toujours merveilleusement bien. Il faut s’affranchir de la tutelle parentale avant de se marier. Il faut vivre une vie de transparence dans le foyer, dans le couple. Les mariés doivent observer la transparence. » Les invités et les parents ont été conviés à un déjeuner avant d’exprimer leur joie par des exhibitions de pas de danse, signe de leur amour, de leur encouragement et de souhaits de paix, de prospérité, de bonheur, pour les nouveaux. Le Pasteur-Missionnaire Boniface Menye, fondateur de l'église "CMCI-Côte d'Ivoire",  qui a béni les mariés en seconde position au cours de la cérémonie était aussi le témoin du marié.





 

Par JUSTIN KASSY 
 

 Braffouébi: Famahan Samaké et  Marie-Nicole Gnamba unis devant Dieu et les hommes
 Braffouébi: Famahan Samaké et  Marie-Nicole Gnamba unis devant Dieu et les hommes
 Braffouébi: Famahan Samaké et  Marie-Nicole Gnamba unis devant Dieu et les hommes

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :